lundi 26 septembre 2011

Analyse du match contre les Jaguars


C'est sous un véritable déluge que les Fans des Panthers présent au Bank of America Stadium ont pu assister à la première victoire de la saison des Carolina Panthers face à de valeureux Jacksonville Jaguars, bien trop brouillon hier.
Le duel de Quaterback rookie a tourné à l'avantage d'un Cameron Newton qui ne sera pas le premier à lancer pour plus de 400 yards lors de trois matchs consécutifs, mais qui devient tout de même le premier QB rookie à atteindre les 1000 yards en seulement 3 matchs NFL. Dans cet affrontement, Blaine Gabbert et ses Jaguars ont commis bien trop d'erreurs, commettant 6 turnovers, dont 5 fumbles cruciaux.
Les turnovers furent la véritable clé de ce match très défensif ou les Panthers, solide en défense, n'ont accorder des yards qu'au seul Maurice Jones-Drew (167 yards combinés), véritable cheval de labour dans une Offense qui peine à se trouver. Harcelant le pauvre Blaine Gabbert (2 sacks, 1 safety, 1 interception et 3 fumbble commis…) la Défense des Panths a enfin répondu présent, après plus de 800 yards et 58 points encaissés lors des deux premiers matchs.
Coté Jags, la D-Line fut surpassée par leur homologues offensifs des Panthers. Sans véritable pression du front four, les LBs et la secondary se sont régulièrement retrouvé sous le feu de Newton et des puissantes courses de Jonathan Stewart sur un terrain très lourd et difficile.

Offensivement, le jeu fut haché de par la pluie, les deux escouades se refusant à prendre trop de risque sous des conditions climatiques digne d'une mousson Amazonienne. Maurice Jones-Drew reste, à l'heure actuelle, la seule réelle arme offensive des Jags et son talent le cantonne à devoir accomplir toutes les semaines des exploit individuels derrière une O-Line irrégulière, pour faire avancer son équipe. De son coté, Cameron Newton varia bien ses jeux, obtenant des complétions auprès de ses WR, ses TE et ses RB, derrière une très bonne O-Line qui lui permit hier de ne subir aucun sack et de pouvoir lancer avec beaucoup de temps. Le joueur clé fut le RB Jonathan Stewart, qui gagna des yards très important hier et qui pourrait incessamment sous peu devenir le RB1 devant un DeAngelo Williams en perte de vitesse en ce début de saison et qui peine à retrouver ses repères.
Les deux Franchises arrivées toutes les deux en 1995 dans la ligue, sont dorénavant à 1 victoire et 2 défaites et tenteront des le week end prochain de défier deux grosses écurie que sont les Bears de Chicago et les Saints de la Nouvelle Orléans...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire