jeudi 1 septembre 2011

Jeremy Shockey sauve la vie de Ben Hartsock.

Ben Hartsock sait qu'il va en entendre parler de cette histoire pendant un bon moment. Il est désormais facile pour Hartsock de rire sur ce sujet, mais ce ne fut pas vraiment si drôle lorsqu'il se trouva étouffé lors de son déjeuner à la cafétéria des Panthers lundi dernier.
Il doit un grand merci à son coéquipier Jeremy Shockey, qui lui a administré la manœuvre de Heimlich, une situation potentiellement grave a été évitée et Hartsock a pu raconter son histoire hier avec un sourire.
"Je profitai de mon filet de porc, qui était délicieux d'ailleurs" a déclaré après Hartsock après l'entrainement de mardi. "J'ai prit un trop gros morceau, mais assez grand pour tenir dans ma gorge.
Je pensais alors que j'allais être capable de l'avaler. J'ai prit une gorgée d'eau et cela n'a rien changé. J'ai commencé à me diriger vers la salle de bains, pensant peut-être que j'allais pouvoir le vomir, mais cela n'a pas fonctionné non plus."
"Je suis sorti pour chercher l'aide. Un de mes coéquipiers (Kentwan Balmer) m'a fait l'Heimlich mais sans succès et nous avons dû appeler quelqu'un d'autre et c'est la qu'est arrivé Jeremy Shockey. Ne laissez pas les tatouages ​​vous tromper. Il s'agit d'un très bon Samaritain. Il sait comment administrer le geste de Heimlich. ". Shockey, interrogé à son tour sur l'incident, n'a pas voulu faire de déclarations.
Hartsock, quant à lui, a dit qu'il avait promis de penser au prénom "Jeremy" pour son enfant, en remerciement à son coéquipier.
Hartsock a également déclaré qu'il n'avait pas de côtes cassées suite à cette manœuvre, mais il a admis que son ego pourrait en avoir pris un coup. Aujourd'hui il est extrêmement reconnaissant.
"Tout s'est passé si vite que je ne sais pas combien de tentatives il lui a fallu, mais cela m'a semblé très rapide". La meilleure partie est qu’après avoir sauvé son coéquipier, le Shock est "simplement et nonchalamment retourné finir le reste de son repas comme s'il avait fait ce geste une centaine de fois auparavant. Je ne sais pas si il est formé aux premiers secours ou pas, mais il m'a sauvé la vie."
"Il est facile d'en rire maintenant, mais je peux vous garantir que j'ai eu vraiment très peur. J'ai dit une prière supplémentaire avant de me coucher."
Désormais, Ben Hartsock a déclaré que son régime alimentaire serait "entièrement liquide et tout pres de Jeremy Shockey", a t'il dit dans un grand sourire.

3 commentaires:

  1. J'aime bien l'humilité de Jérémy, c'est typique de quelqu'un de bien, vraiment bien.

    RépondreSupprimer
  2. j'etais super fan de lui deja avant ! je suis content qu'il nous ai rejoins et j'espere qu'il va faire une bonne saison

    RépondreSupprimer
  3. C'est une grande gueule, mais un type bien... Et un très bon TE. Lui et Olsen vont faire très mal cette année...

    RépondreSupprimer