mercredi 5 octobre 2011

Analyse du match vs Bears.

Dans un match très attendu par les Fans des Panthers, mais également par le HC Ron Rivera et le TE Greg Olsen, qui retrouvaient tous deux leur ancienne équipe, les Chicago Bears se sont imposés sur le score de 34-29, remportant sans réellement convaincre, leur deuxième victoire de la saison, surfant sur le véritable show de leur KR Devin Hester qui inscrivit son 11e TD sur retour de punt, record NFL mais également sur de trop nombreuses erreurs commises par une jeune équipe des Panthers opposés à une redoutable équipe des Bears, rodés aux joutes des play-offs.
Au delà de la performance de Devin Hester, auteur de 141 yards et 1 TD sur 3 retours de coups de pieds et de la non performance de l'unité de spécial team des Panthers, ratant beaucoup trop de plaquages ou étant beaucoup trop naïfs sur les courses de Hester, c'est le match de Matt Forte qui préoccupe un peu plus les Fans de Caroline.
En effet, avec 3 rookies au centre de la D-Line, les spectateurs ont encore pu voir la jeunesse de notre front-seven, décimé par les blessures il est vrai, déchiré par les 205 yards en 25 portées et 21 TD du RB star des Chicago Bears. Les chiffres parlent d'eux-mêmes mais ce qu'ils disent ne reflète pas entièrement le match réalisé par la défense des Panthers. 
Classé dernière de la ligue après ce match, avec 143,8 yards concédé au sol, les Panthers doivent désormais se concentrer sur ce secteur de jeu, déjà récurent la saison dernière. Les blessures successives de Ron Edwards, de Jon Beason et de Thomas Davis, tous les trois placés sur l'Injured Reserve laissaient entrevoir quelques soucis dans ce secteur, mais le Head Coach Ron Rivera doit maintenant combler ce trou béant, offert à nos adversaires. Tres bonne ce dimanche, la secondary, bien aidé par les Defensives End, ont très bien contenu le QB des Bears Jay Cutler, le limitant à seulement 9/17 pour 102 yards et une très belle interception du Safety Charles Godfrey. Malgré l'absence du CB1 Chris Gamble en raison d'une commotion cérébrale, les deux Cornerbacks ont bien assuré les arrières des Panthers, empêchant plusieurs passes de Cutler de trouver preneur.



En Offense, le show Cameron Newton n'a pas cesser... Le Qb rookie des Panthers a encore une fois conduit une partie très solide, cumulant un 27/46 pour 374 yards, 1 TD et 1 interception. Le QB des Panthers continue d'impressionner beaucoup de spécialistes avec son calme derrière sa ligne, son habileté naturelle à éviter la pression (0 sack encaissés dimanche et Julius Peppers, sans doute le meilleur rusher de la ligue actuellement, termine le match avec seulement 3 tackles) et surtout avec sa précision vers ses WR et ses TE qui traduis une réelle relation nouée cette été lors du camp d'entrainement de Spartenburgh. Newton a trouvé face aux Bears, ses deux TE, trois de ses WR et son RB Jonathan Stewart. En variant ses passes et en usant lorsqu'il le faut de ses capacités athlétiques, Cameron Newton gagna également 35 yards sur 8 courses pour 2 TD, portant son total cette saison à 4 TD au sol. 
Le débat Nanee/LaFell étant exposé dans un autre article, c'est sur la prestation, très rassurante des deux TE que nous reviendrons. En effet, cet été, Jeremy Shockey avait été signé juste avant la mise en place du Lockout, déclenchant un flot de critique, sur les capacité physiques et surtout caractérielles du joueur, connu pour ses bons mots et sa capacité à vouloir très souvent attirer l'attention. Or, depuis le trade de Greg Olsen, les deux joueurs s'en donnent à cœur joie dans l'offense de Coach Chudzinski taillée pour eux. Profitant de leur vitesse et de leur physique, ils offrent très souvent à Cameron Newton des solutions libres ou en ascendance sur les DBs adverses. Aujourd’hui, le tandem Shockey/Olsen représente 28 réceptions pour 397 yards (14,2 yards par réception...) et surtout 2 TD, le même nombre de TD des 3 TE des Panthers lors de toute la saison 2010. Un choix délibéré du Coaching Staff cet été, qui permet désormais en grande partie d'attirer les défense adverses sur plusieurs cibles en même temps, redonnant à Steve Smith les jambes de ses débuts NFL. Smitty, qui est devenu dimanche grâce à ses 181 yards en 8 réceptions, le leader aux nombre de yards réceptionné dans l'histoire des Panthers avec 9414 yards, dépassant son grand ami Mushin Muhamad, a déjà capté 24 passes pour 530 yards (22 yards par receptions en moyenne...) et 2 TD. Un Signe que l'attaque des Panthers va bien et que la relation qu'entretient Newton et son offense est saine.. Un bon pied de nez à de nombreuses personnes très bavardes cet été...


En résumé, un match que les Panthers auraient pu gagner, si la Défense n'avaient pas encaissé tant de big-plays et si certaines erreurs (FG bloqué, Flag sur le Shock inexistant....) avaient pu etre évitée. Mais ce qu'il faudra en retenir, c'est que les Panthers sont très loin d'etre l'équipe moribonde que beaucoup de monde voyaient s’écrouler cette année. L’effectif est jeune et de nombreux joueurs apprennent leurs métier en progressant chaque semaine... L'avenir appartiendra peut être aux Panthers...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire