jeudi 6 octobre 2011

Sean Payton parle de Cameron Newton.

L'excellent Head Coach des New Orléans Saints Sean Payton a parlé hier des Carolina Panthers et de Cameron Newton lors de son point presse. En voici les extraits:

Est ce que la présence de Cameron Newton à la tête des Panthers représentera un challenge supplémentaire ce week end?

Sean Payton: "C'est très différent. Premièrement, dans un court laps de temps ils ont réussi à mettre sur pied un plan de jeu qui correspond vraiment à ses points forts. La seule chose qui défie votre défense avec lui sont les jeux profonds. Il est très fort, il est grand dans sa poche, et je pense qu'il a cette capacité de leadership qui est contagieuse avec ses joueurs offensifs qui sont sur le terrain avec lui. Le jeu va être ouvert à un certain point. Il a connu un excellent départ. Pour un QB rookie arrivé dans la ligue pendant un lock-out, c'est un revirement rapide. Surtout lorsque vous regardez les délais ils ont dû mettre au point pour leur nouvelle Offense. Sans avoir étudié toutes les vidéos et juste après avoir commencé son processus d'apprentissage, il a déjà prit la main sur le jeu des Panthers."

Diriez vous qu'il peut être comparé à Ben Roethlisberger?

Sean Payton: "Ben est très dur à sacker. Ben est un grand joueur très physique et obtenir des hits sur lui est très compliqué, lorsque le rush se précipite sur lui, ce n'est pas forcément synonyme de sacks et c'est évidemment le cas avec Cam. Il est plus jeune et possède plus de vitesse et une plus grande menace au sol que Ben. Mais il a le bras. Il a ce cran que vous recherchez à cette position. Ce n'est pas trop grand pour lui. Il est très à l'aise dans sa poche et ensuite il peut s'échapper. Il y aurait quelques similitudes avec ce que Ben fait ainsi qu'avec Josh Freeman, qui est également un autre gars qui est difficile à attraper. Mais Cam est un gars qui peut vraiment vous battre en courant avec le ballon pour un gain de 28 yards avec huit gars face à lui. Il est un peu différent avec sa taille, il est donc unique. "


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire