mardi 1 novembre 2011

Analyse du match vs Vikings

Minnesota Vikings 24 - 21 Carolina Panthers


Olindo Mare donne la victoire aux Vikings...



Dans un match extrêmement serré et ou aucune des deux équipe n'a réellement réussi à faire le break, c'est sur une histoire de coups de pied que la décision s'est faite.


La Franchise du Minnesota s'est encore une fois appuyé sur l'arme offensive numéro Une de la ligue, leur fabuleux Running Back Adrian Peterson.. Innaretable hier, le meilleur RB de la NFL a glané 162 yards et 2 TD au sol et par les airs, face à une Défense des Panthers qui a tenté en vain toute l'après midi de trouver une solution pour le museler et l’empêcher de faire avancer son équipe. Bien aidé par un Christian Ponder très en verve également, 236 yards et 1 TD, Peterson s'est facilement déjoué hier des Linabackers de Caroline. Le TE Visanthe Shiancoe à également fait profiter de son expérience et ses catchs furent précieux. Cependant, le WR/RB/KR Percy Harvin se révèle de plus en plus comme un playmaker de plus en plus utile à son équipe. Avec 58 yards captés et 16 au sol son apport et ses big Plays au moment décisif rappellent les grandes heures de Reggie Bush à USC.
En défense, les Vikings n'ont pas réussi à trouver la solution contre Cameron Newton, le laissant évoluer tranquillement par les airs, malgré 3 sacks, dont le 13e de Jared Allen, et en le laissant également trouver des brèches au sol. Les WRs Steve Smith et Legedu Naanee ainsi que le TE Greg Olsen ont pu se démarquer et catcher le cuir durant toute la rencontre. A noter que la défense s'est durcie durant le dernier quart, permettant peut être à leur équipe d'encaisser des points importants.


Coté Panthers, le Quaterback rookie Cameron Newton continue de s'envoler vers les sommets avec des performances remarquables semaine après semaines. Auteur dimanche d'un 22/35 pour 290 yards et 3 TD, il fait dorénavant preuve d'un grand calme derrière sa ligne offensive, encore excellente dans cette rencontre, pour lire les tracés de ses différentes cibles offensives et prendre les brèches qui s'ouvrent devant lui lorsque le moment s'en fait sentir. De plus en plus à l'aise face aux rushers adverses, il sort de 2 matchs complets, avec 4 TD sans aucunes interceptions.
La Ligne Offensive impeccable a bien protégé son QB et permis au running game de glaner 140 yards, dont 49 pour Jonathan Stewart et 26 pour DeAngelo Williams. J-Stew gagne petit à petit la confiance de ses Coachs et la place de RB1 devant D-Will.. Moribonde en 2010, l'offense des Panths est devenue cette année l'une des plus spectaculaire de la ligue.
Cependant, même si l'offense des Panthers fait des merveilles, de son coté la Défense continue de plier face aux RBs adverses. Concedant trop de yards au sol, la ligne défensive brille par ses Defensive Ends, Charles Johnson et son 7e sack en 8 match, mais les deux DT rookies sont encore trop tendre et inexpérimentés pour réellement pesé sur les O-Line adverses. Le corps de LB s'est très souvent fait piéger par les Offensives Linemen qui montaient à leur rencontres, libérant ainsi des espaces pour AP. A noter tout de même la tres bonne performance du CB Captain Munnerlyn, si décrié depuis le début de saison et auteur dimanche de 7 tackles, 1 sack et 1 fumble forcé.


C'est donc une défaite cruelle pour Newton et ses Panthers, qui avaient la possibilité d'arracher la prolongation sur un Field Goal d'Olindo Mare de 31 yards à 29 secondes de la fin, mais le sort en avait décidé autrement. Les Vikings et les Panthers sont désormais tous deux à 2 victoires et 6 défaites, mais possèdent deux belles équipes menées par deux bons QB rookie en pleins apprentissage. Peut être une prochaine affiche de SuperBowl d'ici quelques années...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire