mercredi 9 novembre 2011

Richie Brockel, un Champion du Monde à Charlotte.


Richie Bröckel n'a pas considéré son voyage en Autriche l'été dernier comme un tremplin pour revenir dans la NFL.
Avec le lock-out de cet été, Bröckel a simplement pensé que ce serait une façon amusante de passer deux semaines à l'étranger, tous frais payés, tout en jouant dans un tournoi international
de football américain mettant en vedette huit pays, la Coupe du Monde de Football Américain.
Après avoir aidé l'équipe américaine à remporter le championnat, Bröckel fut signé avec les Panthers aux postes de TE/FB moins de deux semaines après son retour aux États-Unis.
Les Franchises de la NFL n'avaient même pas envoyé de scouts à Innsbruck en Autriche pour superviser les différents matchs de cette World Cup. Mais Richie Bröckel chiffres a bien aimé cette expérience Européenne.


"Je l'ai pris comme un moyen de me remettre en forme, d'obtenir de bonnes sensations. Je savais que si je gagnais ma place dans un training-camp, une équipe pourrait me regarder en se disant: "Hé ce mec à joué cet été. Il est sain "a déclaré Bröckel. "Ils savaient que j'avais eu du temps de jeu et que j'allais être en meilleure forme. Que je serais prêt pour la reprise".
"Ces trois raisons m'ont certainement aidé à obtenir une place au camp des Panthers. Parce que je sais qu'ils étaient heureux de me voir en si bonne forme physique".
Bröckel, qui connaissait déjà le HC Ron Rivera et le coordinateur offensif Rob Chudzinski suite à son passage aux Chargers la saison dernière, a réussi à gagner sa place dans le roster des 53 joueurs des Panthers et à être actif durant quatre des huit premiers matchs de la saison.
Il n'a pas encore capter une passe ou même porté un ballon. Mais il est heureux d'être de retour dans la ligue après avoir raté la saison dernière lorsque les Chargers l'avaient cuté suite à une blessure à l'épaule contracté lors du camp d'entraînement.

Bröckel, 25 ans, s'entrainait sur le campus de Boise State, son alma mater, au printemps dernier lorsque Cody Hawkins l'appela sur son téléphone portable. Hawkins, ancien Quaterback de l'université de Colorado, avait rencontré Bröckel lorsque son père, Dan Hawkins, était le Head Coach de Boise State. Cody Hawkins le contactait pour savoir si Bröckel était intéressé pour jouer pour l'équipe des USA au Championnat du monde senior IFAF, qui se tient tous les quatre ans en Europe.
"Il m'a dit que ce serait simplement un moment de plaisir, simplement venir jouer au football" a déclaré récemment Bröckel. "En plus, cela se passait en Autriche, que je ne connaissait pas du tout. Alors j'ai sauté sur cette occasion."

Richie Brockel sous les couleurs des Panthers et de l'équipe des USA

L'équipe américaine, qui comprenait des joueurs de tous les niveaux du Football NCAA, se rassembla à Wabash (Indiana) à la fin du mois de Juin pour une semaine d'entrainement. Puis ce fut le départ pour l'Europe et Innsbruck, où ils séjournèrent dans un hôtel du centre-ville, le même que celui de l'équipe allemande.
Richie Bröckel est d'origine allemande, mais il ne parle pas couramment la langue, comme il s'en le rappela cet été rappelé lorsqu'il ouvrit le médias-guide du tournoi, entièrement en Allemand.
"J'ai trouvé un guide" a t-il dit. "Mais je ne pouvait pas en comprendre un seul mot."
Mais les habitants et beaucoup de personnes présentes parlaient anglais et ils impressionnèrent Bröckel avec leur enthousiasme pour le Football Américain.

 
"C'était fou. J'ai vraiment été étonné par tous ces fans ". "Nous sommes à Innsbruck pour jouer contre le Mexique et les stands étaient bondés". "Il y avait 100.000 personnes dans la ville. Je pense qu'il y avait 10 ou 12.000 personnes à chaque match. Ils étaient comme des fous pendant tout les match"
Après avoir battu le Mexique, les Etats-Unis se sont ensuite rendu à Vienne jouer le match pour la médaille d'or, une écrasante victoire contre le Canada 50-7.
Bröckel, qui a capté sept passes pour 71 yards en quatre matchs, a déclaré que le niveau de jeu parmi les autres pays présents était à peu près semblable à la Division III NCAA.
"Le seul match vraiment serré que nous ayons joué fut celui contre le Mexique. Ils étaient un peu plus athlétique que beaucoup d'autres équipes. Ils nous ont obligé à nous surpasser. Je pense que nous avons été pas mal usé dans ce match" déclara Bröckel, en notant toutefois que les équipes jouaient leur troisième match en l'espace de cinq jours.


Cody Hawkins a déclaré qu'il était très heureux que son ami Richie Bröckel ait accepté de venir jouer.
"C'est un Big Guy, très physique, qui donne tout ce qu'il a sur chaque jeu". "C'est un gros cogneur et il était très familier avec notre jeu de passe, car il a évolué dans ce type d'Offense à Boise State."
Bröckel a également indiqué que le tourisme, et le buffet à l'hôtel, ont également contribué à faire de ce voyage une très belle aventure.
"Nous avons pu mangé tous les plats traditionnels. Nous avons eu quelques Schnitzel, des wurst, et tout le retse. J'ai beaucoup apprécié leur cuisine". "Tout était sous forme de buffet dans notre hôtel. Je suis devenu fou..."
Bröckel, qui a grandi à Phoenix, fut de retour aux États-Unis environ une semaine avant que le lock-out ne se termine. Alors que Cody Hawkins et de nombreux autres joueurs du contingent américain sont resté à jouer dans les différentes ligues européennes, Bröckel a été le premier membre de l'équipe américaine à signer avec une Franchise NFL.
"Je suis vraiment heureux qu'il ait obtenu sa chance là-bas" a déclaré Hawkins. "C'est le genre de gars que chaque entraîneur veut dans son équipe de football."


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire