mercredi 23 novembre 2011

Thomas Keiser, une place NFL au courage.


Le DE Thomas Keiser a quitté l'université de Stanford un an plus tôt que certains autres joueurs qui furent eux draftés. Mais quand aucune équipe n'appela son nom au cours de la Draft NFL en avril dernier, il s'est vite rendu compte qu'il devrait prendre un long chemin et se mettre rapidement au travail pour réaliser son rêve de jouer dans la ligue professionnelle.

Et c'est exactement ce qu'il a fait...

Le Rookie Défensive-End a été l'un des rares points positifs pour les Panthers lors du match de dimanche face à Detroit, en enregistrant d'eux sacks lors de son deuxième match chez les Pros. Bien que le Coaching Staff reconnait que Keiser n'est pas le joueur de ligne le plus doué physiquement de l'équipe, ils s’accordent à dire que ses nombreuses autres qualités rendent son avenir très prometteur en NFL.
"Nous aimons tous les histoires comme celle-ci" a déclaré le coordinateur défensif des Panthers Sean McDermott. "C'est un gars qui a énormément travaillé afin de devenir un bon joueur de football. Il ne possède pas un nom que nous connaissions tous, mais il a continué à travailler très dur afin de jouer pour nous. Il y a beaucoup de gens plus talentueux que lui, mais lui en veut. Et c'est ce que j'aime chez lui. "

Thomas Keiser a montré toute son envie et son désir, dès le début des camps d'entrainements...

Les Panthers l'ont contacté immédiatement après la fin du lock-out en Juillet dernier en le signant comme rookie FA non drafté. Il n'avait alors aucune garantie de faire partie de l'équipe. Thomas Keiser a été vite enterré sur la Depth Chart à l'époque. Toutefois, il a travaillé assez dur pour se démarquer et pour être finalement appelé comme le joueur de D-Line le plus intensif des camps par le Head Coach Ron Rivera. Il a tout d'abord fait partie de la première liste de 53 joueurs de début de saison, mais il fut ensuite libéré quelques jours plus tard, lorsque les Panthers décidaient de récuperer d'autres rookies au ballottage. "Cela a été vraiment très frustrant" a déclaré Keiser.
Mais il est revenu dans le Practice Squad avec une vigueur renouvelée, désireux de prouver aux Coachs qu'il avait sa place dans cette équipe. Lorsque les entrainements prenaient fin, il s'isolait sur un terrain adjacent pour parcourir des sprints de 100 yards afin de travailler sa condition physique.

Les différents Coachs en ont vite prit note...

"Il courait des sprints seuls et il travaillait sans relâche pour devenir un meilleur joueur de football", a déclaré McDermott. "Je continuais de lui parler tout au long de la saison en lui disant: "Hey, reste prêt. Reste prêt." Et il me répondait "Coach, oui monsieur, je serait prêt."
Thomas Keiser était donc fin prêt lorsque les Panthers le re-signèrent dans le roster actif il y a deux semaines.
Il a vu son nombre d'action limitée contre les Tennessee Titans, mais son énorme irruption sur la scène dimanche avec cinq plaquages et deux sacks sur Matthew Stafford tout en étant le back-up des deux starters aux deux poste de DE, Charles Johnson et Greg Hardy.
"Je croyais fermement que j'allais enfin avoir une occasion durant la saison" a déclaré Keiser. "Quand cette opportunité est venu, je voulais être capable de faire le meilleur sur le terrain. Le facteur numéro un pour moi a été la condition physique et surtout d'être capable d'aligner les efforts intensifs. Si vous ne pouvez pas montrer aux Coachs que vous êtes au dessus du lot, vous ne gagnerez jamais votre place dans l'équipe"

Thomas Keiser a eu une carrière productive à Stanford et il grandement a aidé les Cardinal à remporter une victoire cruciale lors de l'Orange Bowl la saison dernière. Il avait annoncé son intention de devenir pro avant que le Coach Jim Harbaugh ne s'engage avec les 49ers de San Francisco . Mais une chaîne d'événements malheureux a conduit à ce que Keiser ne soit pas drafté.
Il ne fut tout d'abord pas invité au Combine d'Indianapolis, l'empêchant d'obtenir une occasion en or d'impressionner les Coachs et les scouts de la NFL. Puis, lors de son Pro-Day à Stanford, il a ressenti une douleur à la cuisse sur son premier 40 yards, ce qui l’empêcha de terminer sa séance.
"Je me sentais comme exclu de leurs fiches après cela" a déclaré Keiser.

Malgré les obstacles qu'il a dû surmonter, Keiser ne regrette absolument pas sa décision de devenir pro, même s'il pouvait encore bénéficier d'une dernière année de football NCAA.
Il a déclaré cette semaine qu'il envisagait de revenir à Stanford au printemps prochain pour compléter son diplôme en science technologique avec option en langue arabe. Mais pour l'instant son attention est la où elle a toujours été... Devenir un meilleur joueur NFL.
"Je me sentais prêt pour jouer dans la NFL l'année dernière" a t'il déclaré. "Depuis que j'ai commencé à jouer au football en cinquième, cela a été mon objectif numéro un. J'ai eu quatre bonnes années à Stanford, dont trois d'entre elles en tant que starter. J'ai terminé sur une bonne note avec la victoire à l'Orange Bowl. J'avais l'impression que je faisais le bon choix. "
Le bon choix que les Panthers ont fait également...


1 commentaire:

  1. encore un super article de ta part semper ! ce gars en veut et c'est bien que ces efforts soit récompensé. c'est clair qu'il n'a pas un physique de DE et je le verrais plus OLB ou MLB. mais je suis content d'avoir des gars de cette mentalité dans l'equipe, des jeunes de cette fougue

    RépondreSupprimer