mardi 27 décembre 2011

10 questions à Ron Rivera.


Q. Ayant grandi dans une famille militaire et comme un entraîneur de football, dans combien d'endroits avez-vous fêté Noël?

Je me souviens avoir grandi en Allemagne, lorsque mon père était stationné à Heidelberg. Ce fut vraiment de grands souvenirs. La célébration allemande est très coloré. C'est un beau pays. Nous avons vraiment apprécié cette époque. J'ai eu également beaucoup de Noël à Porto Rico avec la famille de mon père. Nous l'avons aussi célébré au Panama. Being on the army base and in another country, it was kind of like being in Germany. Vivre sur une base militaire dans un autre pays, c'est intéressant parce que quand vous allez dehors et vous voyez des choses différentes.

Q. Un autre endroit? 

Nous l'avons célébré une année lorsque mon père a été transféré du Panama à Fort Ord, en Californie. Nous avons roulé pendant les vacances de Noël et passé le réveillon à Managua au Nicaragua. Ils célèbrent cette fête avec beaucoup de feux d'artifice, des pétards.

Q. Avez-vous des souvenirs de Noël favoris?

Ma version préférée avait été à Puerto Rico, car il y avait eu tellement de bons souvenirs et beaucoup de personnes de ma famille. Mon père, mes frères et moi allions là-bas. Les diners, les célébrations, les cadeaux, je me souviens de tout.

Q. Donc pas de neige?

Non pas vraiment.


Q. Avez-vous des traditions de Noël dans votre famille? 

N'importe qui qui viendrais à la maison maintenant, à partir de Décembre, obtiendrais une chaussette fait pour eux avec leur nom dessus. Nous avons des amis et de la famille qui nous rendent visite et ils ont tous leur chaussette, donc lorsqu'ils reviennent nous voir, ma femme Stéphanie met tout  simplement en place les chaussette de chacun. C'est quelque chose qu'elle vient de mettre en place. Nous avons un très bon ami qui a perdu ses deux parents durant la période des vacances il y a plusieurs années. C'est donc toujours un moment difficile pour lui. Lorsque nous étions à Chicago nous l'invitions à chaque Noël. Stéphanie avait fait une chaussette pour lui et cela lui avait fait très plaisir. C'est un grand fan de football, il était venu deux fois lorsque nous étions à Chicago, tous les quatre ans quand nous étions à San Diego et il va venir ici cette année. Il n'a plus ses parents mais c'est un excellent ami depuis 30 ans.

Q. Avez-vous un plat que vous exigez pour le dîner de Noël? 

Le dîner de Thanksgiving c'est la dinde et le jambon. Le Souper de Noël dans la famille de Stephanie c'est traditionnellement des fruits de mer, du poissons, du crabes, des homards. Cela a à voir avec son patrimoine philippin. Il y a avec des nouilles qui sont censés porter chance.

Q. Qu 'est votre cadeau favori? 

Les miens étaient tout ce qui concernait les sports. Cela n'avait pas d'importance. Un de mes copains obtenait une batte et un autre obtenait un gant et moi une balle. C'était juste la façon dont nous pourrions tous les utiliser. Que ce soit sur le football, le basket ou le baseball, cela m'a toujours fait plaisir.

Q. Un souvenir de cadeau très spécial? 

The one present I've gotten from my wife that I've had since is this watch (he's wearing). Le présent que j'ai obtenu de ma femme il y a quelques années, c'est cette montre (qu'il porte). J'ai cette montre depuis plus de 20 ans. C'est drôle parce que j'ai souvent obtenu de belles montres à travers tous ces différents événements. Mais je ne peux pas porter autre chose que celle ci. C'est dur pour moi de l'enlever. Elle était un peu chère à l'époque, mais elle résiste bien à l'épreuve du temps. C'est le cadeau que j'ai reçu d'elle que j'ai le plus savouré.

Q. Avez-vous reçu des friandises de Noël autour du stade?

Courtney (une de ses fille) a fait environ 76 brownies en une journée la semaine dernière et elle les a emmenés. Elle aime faire la cuisine. Elle tient ça de sa maman.

Q. Ils les ont tous mangé? 

Tous. C'est un bon groupe de jeune joueur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire