mercredi 21 décembre 2011

Jeremy Shockey ne plaisante pas avec le "National Anthem".


Jeremy Shockey a encore une fois connu un bon match pour les Panthers avec un Touchdown et une réception clé de 26 yards dans la victoire 28-13 face aux Houston Texans, mais après le match, il était plus intéressé à parler de ce qu'il a perçu comme un manque de respect envers l'hymne national sur le banc de touche des Texans. Très remonté contre certains joueurs de Houston Shockey déclara: "Moi, j'étais assez contrarié de voir qu'ils ne montraient pas beaucoup de respect à l'Amérique pendant l'hymne national". Ces déclarations sur les Texans furent très spontanées lorsqu'il commença à répondre aux journalistes dans le vestiaire après le match. “Il y avait environ 10 joueurs qui n'ont même pas mis leurs bras sur leur poitrine. C'est l'Amérique cet hymne. Ils devraient au moins montrer de l'égard à leur pays. Peut-être qu'ils ont juste oublié de le faire ou quelque chose comme cela, mais je ne vois pas comment vous pouvez oublier quelque chose comme ça.".
Les Commentaires de Shockey sont arrivés assez tard dans la soirée, mais Il répéta ses mots les deux fois ou les journaliste lui posèrent des questions.
Nommé dans ces 10 joueur, le Linebacker des Texans DeMeco Ryans déclara: "S'il est si patriote, pourquoi regardait-il notre banc au lieu de regarder le drapeau national? Ou en a t'il vu 10? Et pourquoi faisait il si attention à nous pendant l'hymne national? Bien sûr que nos joueurs sont patriotes. Nous respectons le drapeau et l'Amérique ainsi que nos soldats qui se battent pour notre liberté."
Aux USA, l'hymne national est chanté avant toute rencontre sportive, de l'école primaire jusqu'aux matchs professionnels et ce moment est plus qu'une symbolique pour les ultras patriotes Américains. Pour mémoire, deux Running Backs des Panthers Fred Lane et Tshimanga Biakabutuka avaient été correctement critiqué en 1998 lorsqu'ils s'étaient assis et avaient parlé ensemble durant un hymne national chanté à l'Ericsson Stadium (l'ancien nom du BOA Stadium...) avant un match des Panthers à domicile. Un certain nombre de fans avaient remarqué cette attitude désinvolte et avaient sérieusement critiqué les deux fautifs. Devant l'ampleur de l'événement, les deux joueurs s'étaient rapidement excusé, mais leur attitude avaient beaucoup marqué les esprits (pour rappel, Tim Biakabutuka était Canadien d'origine Zairoise et non Américain...). Interrogé sur le jeu au cours duquel il avait marqué son TD, Jeremy Shockey a déclaré qu'il s'agissait d'un "simple jeu" sur lequel il avait battu DeMeco Ryans.
Rappelons que le Shock possède un énorme tatouage sur le bras représentant le drapeau Américain ainsi que l'aigle symbole des États-Unis d'Amérique...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire