samedi 24 décembre 2011

Les Tight Ends, le secret de Miami...


D'abord, il y eu Rob Chudzinski, puis Jeremy Shockey, puis Kellen Winslow Jr (TE des Buccs), puis Greg Olsen. Ils sont quatre parties de l'héritage au poste de TE de l'Université de Miami, un fil conducteur de joueurs exceptionnels similaires aux Quaterbacks formés à Southern Cal ou aux Linebackers formés à Penn State. Ces quatre joueurs seront ensemble sur le terrain samedi lorsque les Panthers acceuilleront Tampa Bay au Bank of America Stadium.
Il n'y aura pas de poignées de main secrètes. Juste une page partagée entre eux 4 dans l'histoire d'un programme qui a formé tant de grands noms NFL.
"C'est une bonne lignée" a déclaré Shockey, qui souligne également Kevin Everett (ex Bills) et Jimmy Graham (Saints) comme d'autres TE des Hurricanes qui ont excellé chez les Pros. Alors que Winslow et les Bucs connaissent une saison difficile avec une fiche de 4 victoires seulement cette année, Shockey et Olsen ont joué un rôle plus qu'important dans le développement de l'Offense agressive et très imaginative de Rob Chudzinski cette saison. Entre eux deux, Olsen et Shockey ont combiné 77 réceptions, 963 yards et sept TD.
"Si vous mettez nos numéros ensemble, nous serons juste en haut" a déclaré Olsen sur leur ligne de statistique combinée dans une ligue qui semble dominé cette année par les TE. Trois des sept meilleurs receveurs NFL en 2011 sont actuellement des TE, bien emmené par Graham et ses 87 receptions avec les Saints. Le duo de la Nouvelle-Angleterre, composé par Rob Gronkowski et Aaron Hernandez a catcher 143 passes de Tom Brady pour 1877 yards et 21 TD. Ajoutez le vétéran Tony Gonzalez, qui a réussi 74 réceptions pour 826 yards et sept TD depuis le début de la saison à Atlanta, et l'impact de cette position est plus qu'évidente.
La "connexion de Miami" est en partie responsable de l'évolution du rôle des TE dans la NFL. Depuis les très grands noms John Mackey et Kellen Winslow père, la position a continué d'évoluer avec ces liens à Coral Gables, en Floride.
"J'y suis allé parce que je savais que je pouvais jouer tout de suite" a déclaré Shockey, qui a joué à "The U" (l'université de Miami) en 2000 et 2001, lorsque Rob Chudzinski était le Coach en charges des TE. "Kellen Winslow a pris la décision d'y venir lorsque je suis parti à mon tour". "Chud a été l'un des meilleurs TE Coach en Amérique. Il était très simple, plein de bon sens. Si vous avez regardé la télévision vous avez pu nous voir gagner les championnats nationaux universitaire. Si vous étiez un TE, c'était une école qui avait une grande tradition à ce poste". Cela a bien évidemment été la raison de la venue de Greg Olsen dans ce programme des Hurricanes. "Nous avons eu une bonne tradition durant de nombreuses années" a déclaré Olsen, qui a joué à Miami de 2004 à 2006. "Jeremy Shockey, Bubba Franks, ils ont été la raison de ma venue à Miami. Ils étaient la référence sur la carte Footballistique pour moi. Beaucoup de gens ne connaissent pas vraiment la position de TE. C'était vraiment la seule école à l'heure actuelle qui avait la bonne utilisation des gars comme nous et qui avait des résultat avec ce poste. Je n'ai pas joué avec le Shock, mais j'ai joué avec Kellen pendant un an et j'ai joué avec Kevin Everett."


L'effet "Chud". Une mesure de leur succès peut être attribué en grande partie à l'effet Chudzinski. Après avoir également joué TE à l'université de Miami, il y a coaché de 1994 à 2003 avant de passer au niveau NFL où il fut le Coach de Winslow à Cleveland et celui d'Olsen et de Shockey aux Panthers. Cela n'a pas surpris Kellen Winslow d'entendre le nom de Chudzinski mentionné comme celui d'un possible Head Coach dans la NFL.
"Il devrait être un Head Coach" a déclaré Winslow. "Il a les outils nécessaires pour motiver ses joueurs. C'est la plus grande qualité pour devenir Head Coach". "Pouvez-vous motiver vos gars? Pouvez-vous obtenir le meilleur d'eux? Il le peut certainement. Son état d'esprit offensif est créatif et il permet de prendre du plaisir sur le terrain. Il sera un entraîneur-chef très bientôt."
L'analyste d'ESPN Merril Hoge a observé cette saison comment Chudzinski a géré le développement du QB rookie Cam Newton tout en élargissant progressivement une offense qui a déjà utilisé cette saison une passe en arrière pour Newton et un jeu "fumblerooskie" de Brockel lors des dernières semaines. L'ingéniosité de Chudzinski va attirer l'attention des équipes de la NFL très bientôt selon Hoge.
"Il a obtenu le meilleur d'un gars prêt à apprendre, il a été capable de s'adapter et de développer ces joueurs pour profiter de toutes leurs aptitudes" a déclaré Hoge. "Je le considère comme un futur Head Coach. Il a fait un travail remarquable, cette offense est vraiment explosive. Ils peuvent être parfois un peu brouillon, mais je sais que dans la seconde moitié de la saison ils ont frappé quelques gros coups à l'exterieur. Mais ils possèdent une Offense dangereuse."
Une partie de ce succès vient également du fait d'avoir été capable de mettre Shockey et Olsen sur le même terrain, ensemble. "La plupart des équipes passent aux receveur et demandent aux TE de simplement bloquer." a déclaré Greg Olsen. "Les Défenses mettent leurs meilleure couverture sur ces WR et leur pire couverture sur les gars qui n'ont pas l'habitude de sortir sur des tracés. "Chez nous, nous avons été capables d'alterner. Nous pouvons mettre les défenses adverses dans des positions difficiles. Chud a fait un travail vraiment excellent avec cette offense. Il va juste continuer d'évoluer avec nous pour elle. Nous avons eu beaucoup de plaisir sur le terrain tous ensemble cette saison."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire