mercredi 11 janvier 2012

Fiche Draft 2012: Morris Claiborne

Comme promis, nous débutons les prospects NCAA en prévision de la Draft 2012 avec la fiche rédigée par Captainfgd sur le Corneback de LSU, Morris Claiborne

 

Draft NFL 2012: Morris Claiborne - CornerBack - LSU



Fiche réalisée par Captainfgd.

Présentation:

Morris Claiborne, Junior

Cornerback N°17 / LSU

Taille : 1 mètre 86
Poids : 84 Kilos

Né le 7 Février 1990 à Shreveport, Louisiana.

Statistiques:
  
Stats DEFENSE
Année Équipe Total Seul Aidé PD Sack FF INT Yds TD
2011 LSU 46 28 18 5 0.0 0 6 173 1
2010 LSU 37 19 18 6 0.0 0 5 101 0
2009 LSU 7 3 4 0 0.0 0 0 0 0



Stats sur RETOUR PUNTS KICKOFFS
YEAR TEAM Nombre(s) Yds TD FC Long Nombres Yds TD Long
2011 LSU 0 0 0 0 0 17 443 1 99
2010 LSU 0 0 0 0 0 2 57 0 32
 Analyse:

Morris Claiborne est, incontestablement, le joueur qui a gagné le plus de valeur dans la draft à venir grâce à sa saison 2011, où il participa au BCS National Championship Game avec son équipe invaincue. Vainqueur du Trophée Jim Thorpe, décerné au meilleur Defensive Back universitaire, Claiborne pourrait bien être le second Cornerback de LSU à sortir dans le top 5 de 1er Tour.

Recruté en tant que Wide Receiver, Claiborne fut rapidement convertit au poste de Cornerback, où il fut titularisé dès sa deuxième saison. Placé aux côtés de Patrick Peterson pour la saison 2010, Claiborne a pu apprendre de l’un des meilleurs prospects au poste de DB. Bien qu’encore naïf et parfois dépassé, Claiborne montrait de très bonnes choses, notamment dans ses interceptions.

En effet, on pouvait y voir que Claiborne avait gardé des « souvenirs » de sa courte carrière de WR, puisque lorsque le Quarterback lance dans sa direction et que Claiborne a su prendre le dessus et lire le tracé parcourut par son adversaire, la balle ne sortira pas de ses mains comme on souvent l’habitude de le voir. Il n’est pas rare du tout de voir des joueurs défensifs (que ce soit en NCAA ou NFL) droppaient des Interceptions. Claiborne ne le fera que très rarement dans sa carrière professionnelle.

Après le départ de Peterson pour la NFL, beaucoup pouvaient se demander si Claiborne allait savoir s’adapter au poste de CB#1. Et le N°17 a répondu à ses interrogations de la plus belle des manières.

Tout d’abord, Claiborne a su s’imposer physiquement face à ses opposants. Très souvent placé en couverture homme-à-homme, il déséquilibra tout au long de la saison ses adversaires, cassant le timing du jeu, forçant le Quarterback à trouver d’autres options car son receveur #1 ne parvenait à se dégager des 5 yards où Claiborne est peut-être dans cette classe 2011, le Cornerback le plus physique.

En dehors de cet aspect physique, Claiborne possède également la vitesse suffisante pour suivre les receveurs lors de tracés longs au fond du terrain, même si cette vitesse peut être remise en question par des receveurs rapides, nous y reviendrons.

En plus de cette vitesse, Claiborne dispose d’un talent incroyable (pour un défenseur) de réceptionner la balle, même lorsque celle-ci se trouve au-delà de la portée du receveur. Ainsi, il ne sera pas rare de le voir attraper des ballons au-dessus de la tête du receveur, même au plus haut niveau.

Mais l’un des atouts révélé principalement cette saison fut la vision dont dispose Claiborne, avec ou sans le ballon dans les mains. Avec, il est capable de lire les blocs pour créer une bonne position à son équipe grâce à un retour d’Interception ou sur un Kickoff Return.

Sans la balle, cette vision se traduit d‘avantage par de l‘anticipation, comme on a notamment pu le voir lors de son interception contre Alabama. Il donne alors l’impression de connaître d’hors-et-déjà le tracé que va effectuer son adversaire direct. Ce genre d’aptitude ne se fera pas forcément ressentir lors des premières saisons en NFL, mais lorsqu’il commencera à acquérir de l’expérience, Claiborne devrait devenir un des tout meilleurs Cornerback de la ligue.

En ce qui concerne ses défauts, il s’avère que Claiborne en possède deux qui peuvent poser problèmes en NFL.

Il lui arrive fréquemment de rester trop proches du receveur lorsqu’une passe est lancée. En NCAA, ce genre d’actions peut passer, mais en NFL, si Claiborne ne perd pas cette fâcheuse habitude de toucher (voir même attraper ou pousser) son opposant lorsqu’il est en mauvaise posture (la grande majorité du temps sur des tracés longs contre des receveurs rapides), il sera très souvent à la source de flag qui pourraient pénaliser grandement son équipe.

De plus, même s’il possède une bonne vitesse, Claiborne n’est pas le plus rapide des CB, notamment dans ses changements de directions. Il ne sera pas rare de le voir s’incliner sur des tracés courts et vifs tels que des Slants ou Quick Out. Contre des receveurs de haut niveau ou face à des Quarterback ultra-précis, Claiborne risque de s’incliner à plusieurs reprises dans des situations critiques telles que 3rd-and-short. 

Globalement, même s’il n’est pas aussi talentueux que Patrick Peterson au niveau athlétique, Claiborne pourrait bien être un meilleur Cornerback que Peterson s’il parvient à corriger ses quelques défauts grâce à un bon coach.

Mock Draft:

Au niveau de la draft, beaucoup annoncent Morris Claiborne comme un top 5. Actuellement, il pourrait bien s’avérer être le choix des Jacksonville Jaguars,  des Tampa Bay Buccaneers. Il se pourrait même que Claiborne se glisse dans le top 3 et finisse aux Saint-Louis Rams ou aux Minnesota Vikings en 3ème place. 


1 commentaire: