vendredi 6 janvier 2012

Jerry Richardson est fier de son équipe.


Le pire ressentiment de la saison catastrophique de 2010 pour le propriétaire des Carolina Panthers Jerry Richardson, ne fut pas de voir son équipe terminer sa saison avec une fiche désastreuse de 2-14. "Ce qui était vraiment très frustrant pour moi, c'était de voir que nos supporters avaient perdu espoir" a déclaré hier Mr Richardson.
"Je pense que les gens (aujourd'hui) ont retrouvé l'espoir, un espoir immense, en fait. C'est la chose la plus importante pour moi." Jerry Richardson s'est entretenu avec le journal "Charlotte Observer" durant une heure mercredi après-midi. Il est heureux de cette saison avec son équipe, qui a remporté quatre de ses six derniers matchs pour finir avec une fiche prometteuse de 6-10. Il est heureux de voir tout le talent présent dans son roster, heureux avec son Coaching Staff et heureux avec son Quaterback rookie sensation Cam Newton. Est-il heureux avec la défense?
"Il ya eu des moments où j'étais effectivement très frustré" a dit Richardson, 75 ans.
"Pas avec la défense à proprement parlé, mais surtout avec tous ces plaquages manqués qui nous ont tant couté. Ce n'est pas quelque chose dont j'ai encore parlé avec Marty (GM) ou Ron (HC). C'est juste une observation personnelle pour le moment." Marty Hurney et Ron Rivera se réuniront avec Richardson aujourd'hui même et demain pour entamer une analyse approfondie de cette saison 2011. L'Offense des Carolina Panthers a été inhabituellement imprévisible cette saison, en grande partie grâce à de nombreuses formations sortie tout droit de l'imagination du génie offensif Rob Chudzinski. Les Jaguars de Jacksonville ont demandé aux Panthers la permission de s'entretenir avec Chudzinski pour leur poste vacant de Head Coach.
"C'est peut être la première fois que l'un de nos assistants est envisagée pour un poste de HC" a déclaré Richardson. "Et je pense que c'est un compliment fait à Ron et un énorme compliment fait à Chud. Il y aura plus d'offres si nous fonctionnons comme cela. Nous n'allons pas pouvoir garder ce personnel ensemble indéfiniment". Comme le personnel, Jerry Richardson s'attend à ce que le Bank of America Stadium change également. Les Panthers ont engagé une société de Kansas City, afin d'élaborer un plan de modernisation du stade. Asked how the Panthers would pay for changes to the privately owned stadium, Richardson says some money is available through the NFL. Interrogé sur le financement des modifications de ce stade qui appartient à la Franchise (l'un des seul stade de la NFL à appartenir à la Franchise...), Jerry Richardson à indiqué que de l'argent était disponible à travers la NFL. Il a également indiqué que la ville de Charlotte était au courant du plan de modernisation du stade mais que l'équipe n'avait pas demandé d'aide à la municipalité de Charlotte pour ces travaux. Un domaine dans lequel les changements ne sont plus prévues avant de très longues années est le poste de Quaterback.
"À mon âge, j'espère qu'il (Newton) sera le dernier QB que je verrais jouer pour moi. Je ferais en sorte que" a déclaré le "Big Cat".
"Cameron est capable de gagner plusieurs Super Bowl". Interrogé si un jeu en particulier cette saison distinguait Cam Newton pour lui, Richardson cita le touchdown de 49 yards au sol marqué par le rookie au Bank of America contre Tampa Bay il y a une dizaine de jours. Cameron Newton avait feinté une remise au RB Jonathan Stewart, avant de décoller grâce à un énorme trou, pour une course de 49 yards pour le TD. Newton avait courut droit vers la End-Zone que la loge de Richardson domine. "Il a couru vers moi et j'ai pu le voir sourire à la ligne des 25 yards" a indiqué Richardson.
"C'était parfait, il a couru en ligne droite vers moi et c'est une caractéristique unique qu'il possède, il aime ce jeu. Dans son esprit, il savait probablement qu'il allait marquer et il savait probablement qu'il avait la l'occasion de faire la petite chose qu'il aime". La "petite chose" est la désormais célèbre célébration de Touchdown qu'effectue Newton. Il simule qu'il arrache sa chemise, comme Clark Kent qui devient Superman.
Lorsque Jerry Richardson était un WR rookie dans la grande équipe de Baltimore, il a capté une passe de TD du légendaire Quaterback Johnny Unitas en 1959 lors de la victoire des Colts au championnat NFL contre les Giants de New York.
"Rétrospectivement, pensez-vous que vous auriez aimé simulé Superman?" "Si nous avions fais cela à l'époque, nos coéquipiers nous auraient jeter hors des vestiaires" a il dit avec un grand sourire...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire