mercredi 22 février 2012

Draft NFL 2012: Cordy Glenn - OG - Georgia

Fiche réalisée par Verchain
Présentation:

Cordy Glenn, OG, Georgia Bulldogs
Senior
Taille: 1m96
Poids: 150 Kg
Né le 18 septembre 1989 à Riverdale, Georgie, il intègre l'université de Géorgie à Athens, pour jouer tackle offensif.
Replacé au poste de garde, il dispute les 13 matchs de sa saison de freshman, dont 10 comme titulaire, alternant entre la droite et la gauche de la ligne. Sophomore, il débute les 13 matchs en alternant entre LG et LT, avant de se fixer en garde gauche lors de ses deux dernières saisons, durant lesquelles il est titulaire à chaque rencontre. Un des capitaines offensifs de UGA, il est nommé dans l'équipe All SEC en 2011.

Analyse:

Cordy Glenn est une vraie masse physique. Lourd, grand, il a un peu de mal à adopter les angles que doit prendre le corps d'un tackle offensif, ce qui explique sa conversion au poste de garde.
Avec sa grande puissance physique, il compense son manque de technique de flexion du corps pour prendre la meilleure position face au défenseur, mais dispose d'une belle vitesse de premier pas pour un joueur de son gabarit. Il n'est pas rare de le voir prendre l'extérieur en pull pour les Bulldogs.
Il a un physique de tackle, notamment au niveau des bras, ce qui lui permet de tenir un temps son défenseur à distance, mais doit énormément travailler sa prise de position avant l'impact, faute de quoi sa grande faiblesse, un manque d'instinct au moment du snap, lui fera manquer pas mal de confrontations chez les pros.
Mock Draft:
Glenn demeure assez indiscipliné, globalement, et se repose trop sur ses qualités physiques, globalement. Cependant, compte tenu de la relative faiblesse du groupe qui se présente à la draft chez les linemen intérieurs, on peut raisonnablement espérer le voir 'sortir' en fin de premier tour ou en début de second tour.
Une équipe comme Pittsburgh qui semble non fixée au poste pourrait être une destination possible, tout comme Green Bay, voire New Orleans si les Saints ne parviennent pas à conserver Carl Nicks.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire