vendredi 17 février 2012

Draft NFL 2012: Janoris Jenkins - CB - North Alabama

Fiche réalisée par Captainfgd



Présentation:

Janoris Jenkins N°1 : Cornerback


Université : North Alabama (Florida de 2008 à 2010)

Taille : 5-11 (1 mètre 80)
Poids : 184 Pounds (85 Kilos)
Classe : Senior

Né à Pahokee, Florida, le 29 Octobre 1988.

Statistiques:

Stats défensives
Année Total Seul Aidés Int Yds TD(s) FF
2011 - - Stats non disponible - -
2010 44 32 12 3 68 1 1
2009 38 33 5 2 4 0 0
2008 39 27 12 3 17 0 1

+ 3 sacks en carrière, 7 plaquages pour perte en carrière à Florida.

Analyse:

Janoris Jenkins s’est véritablement imposé comme un Cornerback susceptible d’être choisit au 1er tour, et cela grâce à ses « Big Play ». Mais ses graves problèmes de comportement, et ses contrôles positifs à la drogue, ont fais de lui un prospect à risques. 

Jenkins n’est certainement pas le Cornerback possédant le plus de force et de puissance physique, mais il compense ce manque par une très bonne vitesse lui permettant de suivre de très nombreux receveurs sur de longs tracés. Mais sa vitesse et sa bonne réactivité lui permettent également d’empêcher le receveur d’attraper la balle sur des tracés courts tels que le slant. Jenkins a également une très bonne aptitude pour localiser la balle lorsqu’elle est dans les airs. Et il peut également attraper la balle, presque aussi bien qu’un receveur. Si une passe non précise est lancée dans sa direction, il ya de fortes chances pour que Jenkins l’attrape. Et sa rapidité lui permettra d’effectuer de très bons retours. Jenkins est un très bon Cornerback pour les couverture, notamment en homme-à-homme, mais peut également se révéler très utile en zone, puisqu’il a également une très bonne lecture du jeu. Grâce à sa rapidité, Jenkins peut également surprendre les Quarterback lorsqu’il blitz celui-ci, et ainsi provoquer un sack.

Le défaut de Janoris Jenkins réside dans son manque de capacités physiques. En effet, si il se retrouve aligné face à receveur plutôt physique (Boldin, Andre Johnson par exemple), il se fera éliminé dès la ligne de scrimmage s’il fait une couverture homme-à-homme. De plus, Janoris Jenkins n’est pas un très bon plaqueur. Contre un receveur plus grand et/ou plus lourd que lui, Jenkins aura besoin d’au moins cinq ou dix yards pour mettre le receveur à terre. A cause de ce manque de capacités physiques, Jenkins ne sera pas capable d’aider contre les courses. Il en sera de même sur les screen pass. Et il se peut que Jenkins rate certains plaquages à des moments cruciaux, laissant de gros jeux se produire.

Jenkins était la grande majorité du temps aligné en couverture homme-à-homme, ce qui lui permet d’avoir une certaine expérience dans cette couverture, lui permettant d’être aligné en homme-à-homme, permettant à des équipes de faire de nombreux blitz. De plus, il a l’avantage d’avoir été aligné face à des receveurs très physiques (La SEC est peut-être la conférence où les receveurs sont les plus physiques), il aura donc un peu d’expérience face aux receveurs rookies ou de secondes années en NFL.

Janoris Jenkins sera parfait dans une équipe très agressive, produisant de très nombreux blitz, laissant ainsi le Cornerback en couverture homme-à-homme. Il est peut-être plus sage de l’imaginer en tant que deuxième Cornerback, au moins pour une année afin qu’il acquiert cette dimension physique qui lui manquera certainement lors de son année rookie, ainsi que l’expérience des tracés et des jam sur la ligne de scrimmage.

Mock Draft:

Janoris Jenkins est estimé comme un choix de seconde moitié du 1er tour. A cause de ses problèmes de comportement, cette prédicition pourrait bien s’avérer fausse. Cependant son talent indéniable pour la couverture, pourrait lui ouvrir les portes d’une sélection au 1er Tour. Et puis, soyons franc, il y a très peu de chances que les Bengals le laisse passer avec un de leurs 2 1er Tour.

Vidéo:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire