samedi 14 juillet 2012

Jonathan Stewart aimerait rester un Panther.


Au cours de la saison dernière, l'ancien ILB des Panthers Dan Connor avait été très franc lorsque les journalistes lui avaient demandé sa position sur son statut contractuel, en indiquant qu'il avait hâte de tester le marché de la Free Agency afin de peut-être trouver une équipe où il pourrait enfin devenir un starter à part entiere. Dan Connor, qui a signé avec les Cowboys durant l'intersaison, a évolué dans l'ombre du Pro Bowler Jon Beason tout au long de son séjour avec les Panthers.
Le Running-Back Jonathan Stewart se trouve dans une position assez similaire cette saison où il débute la dernière année de son contrat rookie signé en 2008 à son arrivée aux Panthers. Stewart est un joueur extrêmement polyvalent, un coureur solide difficile à plaquer grâce à un centre de gravité bas et une masse musculaire importante (1m78 pour 107 Kg, tel un pilier de rugby) mais également un réceveur doué qui offre une grosse possibilité dans le backfield offensif des Panths.
Cependant, les Panthers ayant signé DeAngelo Williams l'an dernier pour une période de cinq ans et 43 millions de dollars, ils pourraient avoir un peu de mal à mettre sur pied un accord similaire pour conserver Stewart. La signature de l'agent libre RB Tolbert Mike servirait alors en quelque sorte d'assurance dans le cas où les Panthers ne pourraient pas re-signer J-Stew.
De son coté, Jonathan Stewart ne s'est jamais plaint des portées partagées avec Williams et il a déclaré jeudi dernier que sa préférence serait de rester avec les Panthers.
"Nous sommes bons. Nous possédons une équipe pleine de promesses. Il n'y a aucune raisons pour moi de vouloir quitter cet endroit" a déclaré le N°28 des Panthers avant une apparition au camp d'entrainement de basket-ball du président des Charlotte Bobcats Fred Whitfield. "Cela étant dit, je suis un Panther et j'ai l'intention de le rester".
Quant à la division des portées par trois cette saison (par quatre, en comptant le QB Cam Newton), Stewart a déclaré que le Half-Back avec la main chaude dans un match était toujours récompensé dans le système offensif de Rob Chudzinski.
"Vous êtes un joueur de football. Lorsque votre numéro est appelé, vous répondez. C'est la façon dont cela a toujours été". "Si vous répondez de la bonne manière, alors vous aurez le ballon".
Des déclarations de bon augures pour l'Offense des Panthers et pour le staff dirigeant qui devrait bien évidemment profiter de cette saison pour discuter de l'opportunité de prolonger le bail en Caroline du Nord du "Stew".


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire