dimanche 26 août 2012

Deux Centre de USC, deux chemins bien différents.


Après 8 années de développement, une paire de chirurgies et un passage sur les deux côtes des USA, les deux Centres des Panthers Ryan Kalil et Jeff Byers ont échangé leur rôle.
A sa sortie du lycée, Jeff Byers était une recrue de premier ordre pour l'université de Southern California qui avait été choisi déloger Ryan Kalil au poste de Centre starter dans une équipe des Trojans qui venait de remporter le championnat national en 2003. Élu "Gatorade Player of The Year", titre décerné au meilleur joueur universitaire du pays (zéro sack concédé durant ses années de lycée) et rempli d'espoir plus que prometteur, une série de blessures et de maladies freinèrent sa carrière universitaire et ralentirent considérablement son accession chez les Pros. Alors que Kalil a évolué comme un Pro-Bowler NFL et fut récompensé par une contrat de six ans et 49 millions de dollars par les Panthers l'année dernière, Byers touchera pour sa deuxième année NFL le minimum syndical de 465,000$ et il devra surement lutter pour obtenir l'un des derniers strapontins dans le roster de 53 joueurs des Panthers. Byers a été l'un des gars les moins populaires des TC à Spartanburg, du moins parmi les joueurs défensifs, qui furent vite lassés de son agressivité lors des practices. Mais avec les Coachs qui observent et scrutent chaque jeux dans le but d'obtenir cette fameuse liste de 53 joueurs pour la saison, il fut excusé. "J'essaie juste de trouver un endroit ou faire mon métier. J'aime beaucoup Charlotte. Je lutte simplement pour essayer de rester ici" a déclaré Byers lors d'une récente interview. "Pour moi, chaque jour est jour de cut".
Ryan Kalil a grandi dans une famille All-American en Californie du Sud. Son père a joué dans la USFL (ancienne Ligue Professionnelle dans les années 80), sa mère est une ancienne Miss Californie, sa sœur est mannequin et chanteuse et son jeune frère Matt fut le 4e total sélectionné par les Vikings du Minnesota lors de la dernière Draft NFL.
Mais Kalil a déclaré que Byers était l'un des joueur les plus décoré de High School. Alors que Ryan Kalil ne reçut qu'une seule offre de bourses d'études de USC, Byers eu le droit de choisir son université parmi de nombreuses offres de bourses.
Kalil se rappela même une après-midi ou l'ancien Head Coach des Trojans Pete Carroll (désormais HC des Seahawks) l'avait convoqué dans une salle de réunion afin de lui montrer des vidéos de Byers après que celui ci avait signé avec USC. "Pete aimait nous montrer des vidéos mettant en évidence les nouvelles recrues qu'ils apportait, simplement pour remuer le pot et obtenir des gars qu'ils soient prêts à une très grosse concurrence" déclara Kalil.
Lorsque Byers est arrivé à Los Angeles en 2004, il a d'abord gagné le poste de Centre starter. Mais une blessure à la hanche qui nécessitait une intervention chirurgicale le tenu éloigné des terrains, permettant à Kalil de prendre le poste de titulaire dans une équipe des Trojans qui gagna pour la seconde fois d'affilé le titre national NCAA (Southern Cal fut plus tard déstitué du titre en raison du scandale Reggie Bush). Kalil, 27 ans, a déclaré que Jeff Byers était à l'époque un bien meilleur joueur et un plus gros travailleur que lui. Après la blessure de Byers, il réalisa qu'il avait besoin de mieux se préparer tout au long de l'année, comme le faisait Byers. "Jeff a eu une très grande influence sur le joueur que je suis devenu aujourd'hui" indiqua Kalil.

Jeff Byers sous les couleurs des Trojans
Byers a débuté sa carrière universitaire aux côtés de Kalil au poste de Guard pour les quatre premiers matchs de la saison 2004. Mais il manqua les deux saisons suivante après sa chirurgie et d'autres problèmes liées à sa hanche. Cela était juste une partie du rapport médical de Jeff Byers, qui perdit également beaucoup de poids après avoir été mordu par une tique et contracter une fièvre pourprée lors d'un trail dans les Rocheuses du Colorado, et il fut mis à l'écart des terrains durant un été complet suite à une chirurgie pour une hernie. Suite à ces nombreux soucis médicaux, la NCAA lui accorda une sixième année d'admissibilité et à la fin de sa carrière NCAA, il suivi Pete Carroll à Seattle comme Rookie Undrafted agent en 2010. Après avoir été cuté par les Seahawks, Jeff Byers fut signé dans le practice-squad des Denver Broncos, puis dans celui des Panthers ou il passa la plupart de la saison dernière. A 26 ans, il n'a pas encore joué un seul match NFL. "Tout le monde a ses propres chemins. Il a eu connu beaucoup d'obstacles et malgré cela, il continue à se battre" a déclaré Kalil. 
"Il a le potentiel pour faire parti de l'équipe grâce à ses efforts et à ses capacités. Je suis fier de lui. Je le suis tout le temps".
Comme Kalil, Byers vient d'un milieu aisé. Son père est Responsable des ventes et des opérations chez JBS, premier fournisseur mondial de viande et il a un frère et une sœur qui sont actuellement en école de droit. Kalil parle de Byers, qui a reçu son Master à Southern Cal, comme l'un des gars les plus intelligents qu'il ait jamais rencontrés. Bien que rivaux hostiles au départ dans l'équipe des Trojans, ils partagent maintenant un très grand respect mutuel.
"C'est l'un des meilleurs, il n'y a aucun doute à ce sujet" déclara Byers. "Avoir un mec comme ça de votre côté qui vous aide en étant votre mentor, est sans aucun doute un effet positif très important pour moi". "Lui et moi sommes de bons ami" a déclaré Kalil. "Nous ne l'étions pas vraiment au début parce que nous étions en concurrence pour le même poste. Mais nous avons parcouru un long chemin depuis et nous sommes devenus très bons amis". Avec Ryan Kalil ancrée au poste de centre starter chez les Panthers, Byers est en concurrence avec d'autres OL remplaçants pour une place dans l'équipe. Le Tackle vedette Jordan Gross espère de son coté que Byers, qui joue aussi au poste de Guard, fera parti de l'équipe, notamment aux vues de ce que pense de lui la défense.
"Je sais qu'ils ne l'aiment pas" dit Gross. "Ce n'est pas une affaire personnelle. C'est juste qu'il est le style de gars qui ne lâche rien dans les tranchées. Il possède une mentalité de OL old-school, ce qui est toujours bon à prendre dans une OL". Jeff Byers a dit qu'il préférerait être reconnu comme un bagarreur plutôt que qu'une mauviette. "Je ne vais pas prendre n'importe quoi de n'importe qui. Je préfère être le marteau que l'enclume" a t-il dit. "Et ouais, je reçois dans certains exercices avec les gars. J'ai toujours pensé que c'était une bonne chose pour un OL si la défense ne vous aimait pas. Cela signifie que vous faites votre boulot correctement".
Kalil admire la façon dont son coéquipier de longue date se réalise. "C'est difficile pour lui. Comment pouvez-vous dire à un gars de ralentir à l'entrainement lorsqu'il essaie de gagner un emploi et qu'il essaie de rester dans une équipe de football?". "En même temps, je pense que beaucoup de gars le respecte pour cela. Et ce genre de choses est source d'inspiration pour les autres gars. Je sais que nous pouvons tous nous nourrir de lui et de son vécu".


samedi 25 août 2012

L'apprentissage continue pour Byron Bell et Amini Silatolu.


Le Coach en charge de la Ligne offensive des Carolina Panthers John Matsko a déclaré que ses deux jeune joueurs Byron Bell et Amini Silatolu avait chacun beaucoup de "volonté".
Le terme de coaching pour la volonté et la détermination sonne bien pour le Tackle Offensif de deuxième année Byron Bell et le Guard Rookie Amini Silatolu, qui sont tous deux arrivée dans une ligne offensive des Panthers qui dispose de trois autres joueurs avec une moyenne de huit années d'expérience NFL. "Ces deux gars ont trois choses que vous aimez vraiment voir chez des OL: Ils possèdent la taille, ils sont intelligents et ils sont durs sur le terrain" a déclaré Matsko. "Lorsque tu as la taille, que tu es intelligent et difficile à jouer et qu'avec cela tu possède une certaine mobilité, alors tu aura une grande chance de réussir. Ils représentent tous les deux un challenge difficile, mais nous avons beaucoup de plaisir à travailler avec ces deux gars-là".
Byron Bell a dû combler le poste laissé vacant par le talentueux mais très souvent blessé ancien choix de premier tour Jeff Otah, tandis que Silatolu n'a encore jamais joué un match de saison régulière NFL. Afin de progresser à travers la pré-saison à leurs deux postes distinctif et pour être pleinement préparés pour l'ouverture de la saison régulière, les deux joueurs ont toujours gardé un œil vigilant et l'oreille à l'écoute des vétérans de la OL des Panthers ainsi que de John Matsko sur le terrain d'entraînement. Byron Bell se souvient très bien de ce que fut son arrivée dans l'équipe l'année dernière. Il se rappelle très bien des difficultés qu'il avait éprouvé lors du camp d'entraînement et de la pression dque représentaient chaque "Cut Day". A cette époque, les Panthers avaient été la seule équipe à donner une chance d’essai au rookie non-drafté issu de l'université de New-Mexico. Il avait fait une telle impression qu'il était rapidement devenu la doublure d'Otah pour commencer la saison.
Mais lorsque Jeff Otah sorti de nouveau du terrain suite à une nouvelle blessure au genou gauche lors de la semaine 7, Bell fut naturellement poussé au poste de RT starter dans une O-Line qui protégea le dernier First Pick de la Draft et qui créa des ouvertures pour l'une des attaques au sol les plus prolifiques de la ligue. "Lorsque je suis rentré sur le terrain, je devais avoir la mentalité d'un starter. Je devais aider le groupe semaine après semaine" a déclaré Bell. "C'est une grosse tache à remplir. Je savais que beaucoup de regards étaient braqués sur moi, je devais performer au plus haut niveau".
Pour ce faire, Byron Bell a glané autant d'information qu'il le pouvait du vétéran de huit saisons NFL Geoff Hangartner. Il a mentionné à plusieurs reprises le Guard starter des Panthers, qui joue à côté de lui, comme l'un des joueur qui l'avait le plus aidé l'an dernier.
De son coté, Geoff Hangartner a gardé l'humilité de déclarer qu'il n'était pas la seule  cause de la bonne saison de Bell, essayant simplement de communiquer avec lui comme n'importe quel autre joueur de ligne offensive. "Il n'a pas encore beaucoup joué dans cette ligue" a déclaré Hangartner. "Il a fait un excellent travail lorsqu'il a joué, mais il n'a pas encore beaucoup d'expérience. Donc je tente juste de lui faire partager un peu de mon expérience".


Cette expérience fut très pratique pour Bell lorsque les trois vétérans Geoff Hangartner, Ryan Kalil et Jordan brut prenait place sur le banc de touche au cours de cette pré-saison. Au cours des deux premiers matchs de pré-saison des Panthers, Bell et Silatolu ont été laissés sur le terrain pour ancrer la deuxième équipe de la O-Line et les chiffres suggèrent qu'ils l'ont pour le moment bien fait.
Durant la première mi-temps contre les Texans de Houston, la ligne offensive avait accordé trois sacks. Face aux Dolphins de Miami la semaine dernière, la ligne n'en a concédé aucun au cours de la première mi-temps.
Issu de la petite université de Midwestern State, Amini Silatolu n'avait jamais joué à la position de Guard avant que le staff des Panthers ne le sélectionne avec le 40e choix total en Avril dernier.
Il admet volontiers que le passage du poste de Left Tackle, où il fut élu deux fois All-Lone Star Conference, à celui de Guard avait été plus difficile que prévu il. Il s'attendait bien évidemment à ce que la transition soit compliquée, mais l'acclimatation de son jeu au niveau de la NFL s'est avérée un peu plus difficile qu'il ne l'avait prévu. "Il faut passer beaucoup de temps sur le terrain pour apprendre à passer le bon bloc et l'exécuter avec la bonne position" a t-il dit. "Il faut accumuler les jeux offensifs, car le Playbook est énorme".
"J'ai dû commencer par le bas car lorsque je suis arrivé, il y avait un tas de free-agents qui voulaient également mon poste, un poste ou je n'avais encore jamais joué. J'ai dû apprendre. C'était vraiment difficile au début".
Amini Silatolu a quand à lui remplacé le vétéran Travelle Wharton, que les Panthers avaient cuté en Mars dernier dans une démarche de réduction de la masse salariale. Wharton faisait partie l'an dernier d'une ligne offensive qui avait contribué à la première offense au nombre de yards au sol par tentative. Mais John Matsko a confiance en son rookie, en indiquant qu'il était de plus en plus à l'aise à son poste chaque jour d'entrainement et ses coéquipiers de Ligne Offensive de lignes le soutiennent aussi bien. "Il est arrivé ici avec une ardoise vierge sans avoir vraiment une grande compréhension du football NFL et de la façon de jouer techniquement ou schématiquement en ligne offensive: les différents jeux, les décrochements et la gestion des blitz" déclara Jordan Gross. "Je veux dire, il a joué à un niveau en dessous en NCAA, donc, ce fut un énorme saut pour lui. Mais aujourd'hui il va très bien. Dans la salle de réunion, il a compris tous les trucs que Coach Matsko lui demandais. Le Coach lui met la pression, mais il s'en sort très bien".
Byron Bell a indiqué, Silatolu, le reste de la ligne offensive et lui même, devront se mettre en mode "vérouillé", dans la salle de réunion où ils se préparent cette semaine pour affronter les Jets de New York et la terrible défense de Rex Ryan. Le Head Coach Ron Rivera espère pouvoir donner à ses starters offensifs pas moins de 45 jeux dimanche soir. Ce sera donc le plus grand défi de cette pré-saison pour les jeunes Byron Bell et Amini Silatolu, qui se disent fin prêts pour cela. "Ce sera un vrai bon test pour ces deux gars" a déclaré Rivera. "Il s'agit d'une défense multi-front de sorte qu'ils obtiendrons beaucoup de mecs différents à venir à eux. Ainsi, il sera très intéressant de voir comment ils gèrent cela".


vendredi 24 août 2012

Louis Murphy met toutes les chances de son coté.


Le receveur Louis Murphy, acquis dans une transaction avec Oakland en Juillet dernier, est resté après l'entraînement d'hier afin de continuer à s'entrainer avec le Quarterback Cam Newton et les autres QBs de l'équipe. Murphy, en compétition pour la place de WR3, avait déjà fait la même chose après plusieurs entrainements des Training Camps à Spartenburg le mois dernier, afin d'obtenir un bon timing avec Cam Newton et d'affiner ses routes. "Je commence à comprendre de mieux en mieux le système. Il vient à moi" a indiqué Murphy. "Je dois juste continuer de travailler dur et rester concentrer sur le système et tout ira bien."

Read more here: http://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&ie=UTF8&rurl=translate.google.com&sl=en&tl=fr&twu=1&u=http://www.charlotteobserver.com/2012/08/23/3474195/panthers-being-cautious-with-smith.html&usg=ALkJrhhkoOkqiSpMa1re5xLKXgvpMD7QAQ#storylink=cpy

Injury Report.


Le pied infecté du receveur Steve Smith va mieux, mais le Staff des Panthers ne veut surtout pas se précipiter avec le vétéran de 12 saisons durant cette pré-saison. Suite à cette infection, Steve Smith a raté l'entraînement pour la deuxième journée consécutive jeudi, même si le Head Coach Ron Rivera a indiqué que le pied de Smitty allait beaucoup mieux après une cure d'antibiotiques.
Ron Rivera a déclaré à la presse que le Coaching Staff des Panthers décidera vendredi si Smith jouera dans la rencontre de dimanche contre les Jets de New York.
"Le faire revenir trop vite dans cette situation et dans ces circonstances ne serait pas intelligent, surtout qu'il ne s'est pas entrainé avec nous depuis deux jours" a déclaré Ron Rivera. 
"C'est vraiment une semaine type de plan de match. Nous adoptons une approche de cette rencontre comme nous le ferions pour n'importe quel match de saison régulière. Faire jouer un joueur là-bas alors qu'il n'a pas eu la chance de pouvoir s'entrainer de la semaine serait imprudent".

Qui sera le Punter des Panthers cette saison?


Brad Nortman
Alors que la plupart des yeux se posent actuellement sur la concurrence qui se joue au poste de kicker entre le vétéran Olindo Mare et l'ancien joueur de CFL Justin Medlock, il y a une autre bataille dans les équipes spéciales des Panthers qui retient également l'attention.
Le vétéran Nick Harris, 12 saisons NFL et le rookie Brad Nortman se livrent eux aussi une grande bataille sur le terrain des spécialistes de coups de pied durant les entrainements. Les deux Punters ne sont pas seulement en lice pour la position de numéro 1, mais surtout pour rester comme (très probablement) le seul Punter du roster final.
"Nous avons un excellent mélange" déclara le Head Coach Ron Rivera. "Nous disposons d'un jeune homme qui a une très bonne jambe, un bon "hang time" (durée ou le ballon reste en l'air) et qui botte le ballon très bien. Et nous avons un joueur vétéran qui sait placer le cuir où vous vous voulez le placer. Nous allons continuer de les observer et de les évaluer".
Les Franchises NFL utilisent très rarement un choix de draft sur la position de Punter, mais les Panthers l'ont fait avec Brad Nortman en Avril dernier. Il fut l'un des deux seuls Punter a être sélectionné durant la Draft 2012. Le rookie de l'université du Wisconsin semble être le remplacement idéal de Jason Baker, mais le choix de sixième tour doit encore gagner sa place face au vétéran Nick Harris. "Lorsque vous êtes en compétition en tête à tête avec un autre joueur, cela est beaucoup plus difficile que ce que les gens pensent" a déclaré Nortman. "Je pense qu'ils voudront prendre le gars qui les aidera à gagner le plus de terrain possible. Lorsque vous êtes aux Camps, la façon dont vous êtes arrivé ne compte pas. Seul les résultats comptent".
Nick Harris occupe la troisième place sur la liste des Punters en activité avec 876 punts, 37,213 yards et 239 punts en carrière à l'intérieur de la ligne des 20 yards.
Il a débuté sa carrière à Cincinnati en 2001 et il a depuis joué pour Detroit et Jacksonville. L'an dernier, il fut signé par les Jaguars après 5 match de saison régulière et il termina la saison avec une moyenne de 42,7 yards par tentative tout en mettant 13 de ses 72 punts à l'intérieur de la ligne des 20 yards. "Je me sens comme d'habitude. Je me sens toujours aussi bon, comme je sais faire depuis mon arrivée dans la ligue" dit Harris. "Nous partageons le temps de jeu pour l'instant et nous n'avons pas beaucoup punté, ce qui est génial car cela signifie que notre attaque avance".
Chaque joueur a botté cinq fois au cours de cette cette pré-saison et les résultats sont assez révélateurs de leurs points forts. Nortman possède l'avantage de la distance avec une moyenne de 49 yards par punt face à Harris qui est à 42,4 yards de moyenne. Mais le vétéran a montré sa précision en mettant deux balles dans les 20 yards et zéro dans la end-zone par rapport aux deux touchbacks du rookie et de son 0/5 à l'intérieur des 20.
Ron Rivera a également indiqué que la couverture de retour jouerait un rôle important dans l'attribution définitive du poste. La saison dernière, à plusieurs reprises, Jason Baker n'avantagea pas vraiment ses joueurs de couvertures avec des punts faibles, bas et longs, ce qui permit aux adversaires des Panthers une moyenne de 13.3 yards par retour et 3 retours pour des TDs.
Brad Nortman, 22 ans, possédais une moyenne de 42,1 yards par punt avec les Badgers de Wisconsin, et lors de sa saison junior, il tapa un punt de 76 yards. En tant que rookie, il a déclaré que Nick Harris avait été là pour lui montrer comment aborder le jeu de manière plus professionnelle.
"C'est génial d'être poussé par un gars qui a eu autant de succès dans la ligue" a déclaré Nortman. "J'ai pu apprendre beaucoup de lui sur la base du poste et sur la façon dont il faut jouer pour obtenir beaucoup de succès chez les professionnels".
"Il possède une approche très professionnel de notre métier et il prend tout cela très au sérieux. Pour voir la cohérence de son travail chaque jour à l''entrainement, je sais pourquoi il est dans cette ligue depuis si longtemps".
Nortman espère désormais que cela sera son tour cette saison et il sait qu'il lui reste encore deux matchs préparatoires afin de prouver pourquoi il fait parti des deux seuls Punter à avoir été selectionné en avril dernier. "Ce fut une grande bénédiction d'être choisi, mais j'ai encore besoin de gagner ma place dans l'effectif" a t-il dit. "Rien ne vous est donné dans cette ligue, alors je dois rentrer sur le terrain et gagner ma place tous les jours".

Nick Harris

jeudi 23 août 2012

Le point sur Thomas Davis et Jon Beason.


Le Linebacker Thomas Davis s'est entrainé équipé mercredi avec les unité spéciale de l'équipe.
Davis n'a pas encore participé à un seul des matchs de pré-saison des Panthers, mais Ron Rivera a augmenté sa charge de travail durant la semaine. "Thomas me semble être bien" a déclaré Ron Rivera. "Nous sommes très confiants en voyant ce qu'il a fait et très heureux de voir ce genre de choses. Il avait l'air bien avec la première équipe (des unités spéciales) mercredi. Nous avons vraiment augmenté sa charge de travail et il fait un excellent boulot cette semaine".
"La chose primordial que Thomas a fait, c'est qu'il a enfin effacé la peur de se blesser à nouveau de son esprit. Lorsque vous lui parlez de recommencer à jouer, c'est le cadet de ses soucis. Il veut vraiment revenir sur le terrain pour jouer dur et avoir a nouveau du plaisir. Je suis impatient de le voir".
De son coté, Jon Beason a couru sur tapis roulant mercredi, mais il n'a pas participé aux exercices commun, soignant toujours pour le moment sa blessure aux ischio-jambiers. Ron Rivera est pour le moment moins optimiste sur le retour Beason lors de cette pré-saison. "Nous préférons privilégier la sécurité" a déclaré Le HC des Panths.

Read more here: http://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&ie=UTF8&rurl=translate.google.com&sl=en&tl=fr&twu=1&u=http://www.charlotteobserver.com/2012/08/22/3471261/rivera-panthers-starters-could.html&usg=ALkJrhgDX4Fia8lOCfeFs0owMUyGqZZgtA#storylink=cpy

Les starters offensifs devraient jouer en seconde mi-temps dimanche.


Lors de la rencontre de la semaine dernière contre les Dolphins de Miami, les starters offensifs des Panthers avaient participé à 21 jeux avant de prendre place sur la touche. Le Head Coach Ron Rivera a annoncé que ses joueurs titulaires devraient jouer davantage dimanche soir dans le match qui les opposeront face aux Jets de New York en direct à la télévision nationale. "Idéalement, nous essayerons de les faire jouer entre 36-45 jeux offensifs" a déclaré Ron Rivera. "Nous avons eu un bon feeling cette semaine à l'entrainement vous. Si nous pouvons refaire ce que nous avons fait dans la première mi-temps la semaine dernière face aux Dolphins, je serais très heureux. De façon réaliste, qui sait? Mais ils joueront au moins jusqu'au troisième quart-temps".
Les titulaires étaient censés jouer 25 jeux, soit environ la moitié du match, contre les Dolphins. Mais l'offense des Panthers avait joué avec brio à Miami, enchainant un Field Goal et deux Touchdowns sur ses trois premiers jeux, prenant une avance de 17-0 à la fin du premier quart.
"Si ils entrent sur le terrain, qu'ils enchainent 36 bons jeux et que nous voyons beaucoup de bonnes choses comme ce fut le cas l'autre soir face aux Dolphins, nous les ferons sortir également à la mi-temps. Mais si ce n'est pas le cas et que nous voulons encore voir une série, nous ferons cette série" a déclaré le HC des Panths.

Read more here: http://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&ie=UTF8&rurl=translate.google.com&sl=en&tl=fr&twu=1&u=http://www.charlotteobserver.com/2012/08/22/3471261/rivera-panthers-starters-could.html&usg=ALkJrhgDX4Fia8lOCfeFs0owMUyGqZZgtA#storylink=cpy

Du mouvement dans le roster.


EDIT: Le joueur et le staff ont décidé d'un commun accord de mettre un terme au contrat de Scott Mruczkowski seulement 2 jours après son arrivée à Charlotte. Selon Ron Rivera, le joueur devrait annoncer sa retraite sportive.

Nous apprenons aujourd'hui que le Staff des Carolina Panthers a procédé à un mouvement de joueurs dans le roster. En effet, le Cornerback Nate Ness, qui avait pourtant effectué de très bonnes actions défensives lors des TC des Panthers a été libéré suite à la commotion qu'il avait subi face aux Texans de Houston il y a un peu plus d'une semaine. Bien fourni au niveau des CB et devant la bonne prestation de Josh Norman contre les Dolphins, le staff a pris la décision de cuter le joueur de 25 ans. Pour combler la place disponible, le Centre Scott Mruczkowski fait son arrivée à Charlotte. Ancien des San Diego Chargers, ou Ron Rivera et Rob Chudzinski ont désormais pour habitude de faire leur emplettes, ce joueur massif, 1m96 pour 147 Kg, de 30 ans fut sélectionné au 7e tour de la draft 2005 à sa sortie de l'université de Bowling Green. En 7 saisons sous les couleurs des Chargers, Scott Mruczkowski a participé à 82 matchs NFL dont 16 en tant que titulaire. Suite à cette arrivée, les Panthers possèdent désormais trois joueurs au poste de Centre avec le Pro-Bowler Ryan Kalil, JEff Byers (pouvant également jouer Guard) et Mruczkowski.


mercredi 22 août 2012

mardi 21 août 2012

The 53 man Roster Game!


Sur une excellente idée de notre ami Kennedy, je vous propose à maintenant moins de deux semaines des derniers cuts du roster de participer à un petit jeu de pronostiques. Vous pouvez m'envoyer dès aujourd'hui à cette adresse carolinapanthersnation@hotmail.fr vos prédictions pour la liste des 53 joueurs avec laquelle les Carolina Panthers débuteront cette saison 2012. Alors, à vos pronostiques!!

Thomas Davis pourrait jouer deimanche contre les Jets.


Les deux Linebackers vedettes actuellement blessés Thomas Davis et Jon Beason se sont entrainés côte à côte sur le terrain d'entraînement des Panthers lundi après-midi.
Les deux stars défensives des Panthers espèrent pouvoir retrouver leur coéquipiers sur le Raymond James Stadium pour l'ouverture de la saison régulière à Tampa Bay face aux Buccaneers.
Thomas Davis a débuté une autre étape dans son rétablissement lundi lorsque le Coaching Staff a augmenté sa charge de travail avec un entrainement de 2 heures. Après avoir subi sa troisième intervention chirurgicale sur le même genou, Davis s'était blessé au mollet lors du deuxième jour des Training Camps. Le Head Coach Ron Rivera a indiqué à la presse que Thomas Davis avait l'air en excellente forme lundi et il a voulu laisser ouverte la possibilité qu'il pourrait jouer au cours du match de dimanche contre les Jets de New York. "Tout à fait. Si Thomas se sent assez fort et nous pensons qu'il l'est, il pourrait bien évidemment jouer face aux Jets" a déclaré Rivera. "Il a l'air bien en ce moment". Les joueurs des Panthers sont en repos aujourd'hui avant de commencer les préparatifs de leurs déplacement à New York mercredi.
De son coté, Jon Beason, sur la touche également suite à un problème aux ischio-jambiers, a participé à une séance vidéo hier, mais son rétablissement n'est pas encore aussi avancé que celui de Davis. Jon Beason a déclaré que sa blessure aux ischio-jambiers venait d'une surcompensation pour son Talon d'Achille sur lequel il fut opéré l'année dernière.

Ron Rivera n'est pas interessé par Shawne Merriman.


Ron Rivera, qui faisait partie du Coaching Staff de Norv Turner à San Diego avant que les Panthers ne l'engage pour leur poste de Head Coach, a déjà fait appel par le passé à un groupe d'anciens joueurs des Chargers au cours de ses deux premières saisons à Charlotte. Mais il a indiqué hier que les Panthers ne seraient pas intéressés par l'ex OLB des Chargers Shawne Merriman, qui a été cuté lundi par les Buffalo Bills.
Shawne Merriman, qui fut élu comme Rookie Défensif de la NFL en 2005 et qui participa à 3 Pro-Bowl, a depuis manqué au moins 11 matchs dans trois de ses quatre dernières saisons professionnelles. Ron Rivera a indiqué que Merriman était mieux adapté en tant que Outside Linebacker dans un schéma 3-4. "Shawne est vraiment un OLB 3-4. Et nous sommes essentiellement en défense 4-3. Donc, je ne vois pas d’intérêt pour nous".

Une autre bataille en cours, celle des Tight-End.

Greg Olsen
Les Running Backs Jonathan Stewart et DeAngelo Williams ont encore prouvé lors des deux premiers match de cette pré-saison qu'ils étaient un duo offensif explosif pour les Panthers cette saison, d'autant plus en comptant également les présences de Cam Newton et de Mike Tolbert.
Désormais assuré tous les deux d'être de retour à Charlotte pour les saisons à venir, le staff des Panthers cherchent actuellement à trouver une solution de remplacement pour le duo de TE que formaient la saison dernière Greg Olsen et Jeremy Shockey, qui devenu Free Agent, n'a pas réussi à s'entendre pour un nouveau bail en Caroline du Nord.
En ce début de pré-saison, Olsen a confirmé qu'il était au sommet du Depth Chart au poste de TE. La bataille pour la place de TE2 se jouent désormais entre Gary Barnidge et Ben Hartsock, deux joueurs qui possèdent des compétences complétement différentes et qui rendent les perspectives intéressantes  pour ce poste de TE2. L'an dernier, Greg Olsen et Jeremy Shockey avaient combiné 995 yards et neuf TDs, des statistiques qui égalent les stars à ce poste lors des deux dernières saison. Le Head Coach Ron Rivera estime qu'une combinaison entre Olsen, le TE2 et le nouveau FB Mike Tolbert pourrait donner une tout autre dimension à son Offense pour les années à venir.
"Certaines des choses que Mike apporte à cette équipe sont quelques-unes des choses que Jeremy apportait également" a déclaré Rivera. "Ces aptitudes permettent à Greg de faire également certaines des choses que Jeremy effectuait l'année dernière. C'est un très bon mélange, l'ajout de Mike nous a donné un peu plus de flexibilité".
Jeremy Shockey n'a pas été re-signé par les Panthers au cours de l'inter-saison, et le poste de tight end n°2 sera probablement constitué par comité a indiqué Ron Rivera. Il a mentionné le fait que certaines personnes du staff ne voulait pas remplacer un seul joueur par deux autres, mais que sa décision serait finalement de garder le même nombre de TE dans le roster (cinq) que l'année dernière.
La grande spécialité de Ben Hartsock est le bloc et le vétéran de neuf saisons NFL a bloqué pour des équipes gagnant au moins 2000 yards au sol durant six de ses sept dernières saison. L'an dernier, les Panthers étaient l'une de ces équipes, avec une moyenne de plus de 150 yards au sol par match, une stat qui leur permirent de se placer à la troisième position de la ligue dans ce secteur.

Ben Hartsock
 Mais, parce qu'il est un Blocking Tight-End, les stats personnelles de Ben Hartsock sont beaucoup moins impressionnantes. Il est apparu dans 15 matchs la saison dernière pour aucune réception. Au cours de sa carrière, Hartsock n'a capté qu'a deux reprises plus de quatre passes en une saison, la dernière remontant à 2007 avec les Tennessee Titans (12 catchs pour 138 yards).
Gary Barnidge de son coté participe a sa première pré-saison complète depuis 2010. L'année dernière, le TE de cinquième année s'était cassé la cheville et avait été placé sur l'injured list pour toute la saison. Il a indiqué dimanche à la presse que sa cheville était à nouveau à 100% et que pour lui, ces TC avait donné une concurrence saine au poste de TE. Ron Rivera a été impressionné à la fois par par Barnidge et Hartsock, qui ont chacun catché une passe pour un first-down vendredi contre les Dolphins, ainsi que par les jeunes joueurs tels que Joe Jon Finley, Nelson Rosario et Richie Brockel.
"C'est encore en chantier pour le moment. Le truc avec Rob (Chudzinski, coordinateur offensif), c'est qu'il aime les TE polyvalent, qui peuvent faire un peu de tout" a déclaré Hartsock. "C'est pourquoi Mike est ici. C'est pourquoi Gary Barnidge fait ce qu'il fait. Nous avons chacun notre propre profil et nos propres point forts, mais nous sommes tous également invités à faire d'autres choses sur le terrain". "Je suis plus fort en bloc sur le point d'attaque, mais je peux aussi jouer Fullback. Mike Tolbert est un Fullback mais il peut également catcher des short-pass dans le slot. Gary Barnidge est plus un TE receveur, mais il a aussi demandé à s'améliorer en bloc. Je pense que nous serons choisi chaque semaines en fonction de nos adversaires".
Cependant, les capacités de bloc de Ben Hartsock, pourrait être un peu moins recherchées par le Coaching Staff des Panthers cette saison avec l'ajout de Mike Tolbert dans le backfield. Les Panthers ne possédaient pas de réel Fullback l'an dernier et Mike Tolbert ajoute ses excellents blocks à l'offense des Panths, en plus de ses grandes capacité de courses. "Je pense qu'il sera un facteur très important de notre offense cette saison en faisant ce qu'il fait, mais j'ai une grande expérience dans mon domaine et je continuerais de faire ce que je sais faire sur le terrain". a déclaré Hartsock. "Heureusement, il n'y a pas beaucoup de gens qui font le sale boulot que je fais, donc j'espère garder ma place".

Gary Barnidge

Cheerleaders pré-saison Week Two.