dimanche 26 août 2012

Deux Centre de USC, deux chemins bien différents.


Après 8 années de développement, une paire de chirurgies et un passage sur les deux côtes des USA, les deux Centres des Panthers Ryan Kalil et Jeff Byers ont échangé leur rôle.
A sa sortie du lycée, Jeff Byers était une recrue de premier ordre pour l'université de Southern California qui avait été choisi déloger Ryan Kalil au poste de Centre starter dans une équipe des Trojans qui venait de remporter le championnat national en 2003. Élu "Gatorade Player of The Year", titre décerné au meilleur joueur universitaire du pays (zéro sack concédé durant ses années de lycée) et rempli d'espoir plus que prometteur, une série de blessures et de maladies freinèrent sa carrière universitaire et ralentirent considérablement son accession chez les Pros. Alors que Kalil a évolué comme un Pro-Bowler NFL et fut récompensé par une contrat de six ans et 49 millions de dollars par les Panthers l'année dernière, Byers touchera pour sa deuxième année NFL le minimum syndical de 465,000$ et il devra surement lutter pour obtenir l'un des derniers strapontins dans le roster de 53 joueurs des Panthers. Byers a été l'un des gars les moins populaires des TC à Spartanburg, du moins parmi les joueurs défensifs, qui furent vite lassés de son agressivité lors des practices. Mais avec les Coachs qui observent et scrutent chaque jeux dans le but d'obtenir cette fameuse liste de 53 joueurs pour la saison, il fut excusé. "J'essaie juste de trouver un endroit ou faire mon métier. J'aime beaucoup Charlotte. Je lutte simplement pour essayer de rester ici" a déclaré Byers lors d'une récente interview. "Pour moi, chaque jour est jour de cut".
Ryan Kalil a grandi dans une famille All-American en Californie du Sud. Son père a joué dans la USFL (ancienne Ligue Professionnelle dans les années 80), sa mère est une ancienne Miss Californie, sa sœur est mannequin et chanteuse et son jeune frère Matt fut le 4e total sélectionné par les Vikings du Minnesota lors de la dernière Draft NFL.
Mais Kalil a déclaré que Byers était l'un des joueur les plus décoré de High School. Alors que Ryan Kalil ne reçut qu'une seule offre de bourses d'études de USC, Byers eu le droit de choisir son université parmi de nombreuses offres de bourses.
Kalil se rappela même une après-midi ou l'ancien Head Coach des Trojans Pete Carroll (désormais HC des Seahawks) l'avait convoqué dans une salle de réunion afin de lui montrer des vidéos de Byers après que celui ci avait signé avec USC. "Pete aimait nous montrer des vidéos mettant en évidence les nouvelles recrues qu'ils apportait, simplement pour remuer le pot et obtenir des gars qu'ils soient prêts à une très grosse concurrence" déclara Kalil.
Lorsque Byers est arrivé à Los Angeles en 2004, il a d'abord gagné le poste de Centre starter. Mais une blessure à la hanche qui nécessitait une intervention chirurgicale le tenu éloigné des terrains, permettant à Kalil de prendre le poste de titulaire dans une équipe des Trojans qui gagna pour la seconde fois d'affilé le titre national NCAA (Southern Cal fut plus tard déstitué du titre en raison du scandale Reggie Bush). Kalil, 27 ans, a déclaré que Jeff Byers était à l'époque un bien meilleur joueur et un plus gros travailleur que lui. Après la blessure de Byers, il réalisa qu'il avait besoin de mieux se préparer tout au long de l'année, comme le faisait Byers. "Jeff a eu une très grande influence sur le joueur que je suis devenu aujourd'hui" indiqua Kalil.

Jeff Byers sous les couleurs des Trojans
Byers a débuté sa carrière universitaire aux côtés de Kalil au poste de Guard pour les quatre premiers matchs de la saison 2004. Mais il manqua les deux saisons suivante après sa chirurgie et d'autres problèmes liées à sa hanche. Cela était juste une partie du rapport médical de Jeff Byers, qui perdit également beaucoup de poids après avoir été mordu par une tique et contracter une fièvre pourprée lors d'un trail dans les Rocheuses du Colorado, et il fut mis à l'écart des terrains durant un été complet suite à une chirurgie pour une hernie. Suite à ces nombreux soucis médicaux, la NCAA lui accorda une sixième année d'admissibilité et à la fin de sa carrière NCAA, il suivi Pete Carroll à Seattle comme Rookie Undrafted agent en 2010. Après avoir été cuté par les Seahawks, Jeff Byers fut signé dans le practice-squad des Denver Broncos, puis dans celui des Panthers ou il passa la plupart de la saison dernière. A 26 ans, il n'a pas encore joué un seul match NFL. "Tout le monde a ses propres chemins. Il a eu connu beaucoup d'obstacles et malgré cela, il continue à se battre" a déclaré Kalil. 
"Il a le potentiel pour faire parti de l'équipe grâce à ses efforts et à ses capacités. Je suis fier de lui. Je le suis tout le temps".
Comme Kalil, Byers vient d'un milieu aisé. Son père est Responsable des ventes et des opérations chez JBS, premier fournisseur mondial de viande et il a un frère et une sœur qui sont actuellement en école de droit. Kalil parle de Byers, qui a reçu son Master à Southern Cal, comme l'un des gars les plus intelligents qu'il ait jamais rencontrés. Bien que rivaux hostiles au départ dans l'équipe des Trojans, ils partagent maintenant un très grand respect mutuel.
"C'est l'un des meilleurs, il n'y a aucun doute à ce sujet" déclara Byers. "Avoir un mec comme ça de votre côté qui vous aide en étant votre mentor, est sans aucun doute un effet positif très important pour moi". "Lui et moi sommes de bons ami" a déclaré Kalil. "Nous ne l'étions pas vraiment au début parce que nous étions en concurrence pour le même poste. Mais nous avons parcouru un long chemin depuis et nous sommes devenus très bons amis". Avec Ryan Kalil ancrée au poste de centre starter chez les Panthers, Byers est en concurrence avec d'autres OL remplaçants pour une place dans l'équipe. Le Tackle vedette Jordan Gross espère de son coté que Byers, qui joue aussi au poste de Guard, fera parti de l'équipe, notamment aux vues de ce que pense de lui la défense.
"Je sais qu'ils ne l'aiment pas" dit Gross. "Ce n'est pas une affaire personnelle. C'est juste qu'il est le style de gars qui ne lâche rien dans les tranchées. Il possède une mentalité de OL old-school, ce qui est toujours bon à prendre dans une OL". Jeff Byers a dit qu'il préférerait être reconnu comme un bagarreur plutôt que qu'une mauviette. "Je ne vais pas prendre n'importe quoi de n'importe qui. Je préfère être le marteau que l'enclume" a t-il dit. "Et ouais, je reçois dans certains exercices avec les gars. J'ai toujours pensé que c'était une bonne chose pour un OL si la défense ne vous aimait pas. Cela signifie que vous faites votre boulot correctement".
Kalil admire la façon dont son coéquipier de longue date se réalise. "C'est difficile pour lui. Comment pouvez-vous dire à un gars de ralentir à l'entrainement lorsqu'il essaie de gagner un emploi et qu'il essaie de rester dans une équipe de football?". "En même temps, je pense que beaucoup de gars le respecte pour cela. Et ce genre de choses est source d'inspiration pour les autres gars. Je sais que nous pouvons tous nous nourrir de lui et de son vécu".


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire