samedi 25 août 2012

L'apprentissage continue pour Byron Bell et Amini Silatolu.


Le Coach en charge de la Ligne offensive des Carolina Panthers John Matsko a déclaré que ses deux jeune joueurs Byron Bell et Amini Silatolu avait chacun beaucoup de "volonté".
Le terme de coaching pour la volonté et la détermination sonne bien pour le Tackle Offensif de deuxième année Byron Bell et le Guard Rookie Amini Silatolu, qui sont tous deux arrivée dans une ligne offensive des Panthers qui dispose de trois autres joueurs avec une moyenne de huit années d'expérience NFL. "Ces deux gars ont trois choses que vous aimez vraiment voir chez des OL: Ils possèdent la taille, ils sont intelligents et ils sont durs sur le terrain" a déclaré Matsko. "Lorsque tu as la taille, que tu es intelligent et difficile à jouer et qu'avec cela tu possède une certaine mobilité, alors tu aura une grande chance de réussir. Ils représentent tous les deux un challenge difficile, mais nous avons beaucoup de plaisir à travailler avec ces deux gars-là".
Byron Bell a dû combler le poste laissé vacant par le talentueux mais très souvent blessé ancien choix de premier tour Jeff Otah, tandis que Silatolu n'a encore jamais joué un match de saison régulière NFL. Afin de progresser à travers la pré-saison à leurs deux postes distinctif et pour être pleinement préparés pour l'ouverture de la saison régulière, les deux joueurs ont toujours gardé un œil vigilant et l'oreille à l'écoute des vétérans de la OL des Panthers ainsi que de John Matsko sur le terrain d'entraînement. Byron Bell se souvient très bien de ce que fut son arrivée dans l'équipe l'année dernière. Il se rappelle très bien des difficultés qu'il avait éprouvé lors du camp d'entraînement et de la pression dque représentaient chaque "Cut Day". A cette époque, les Panthers avaient été la seule équipe à donner une chance d’essai au rookie non-drafté issu de l'université de New-Mexico. Il avait fait une telle impression qu'il était rapidement devenu la doublure d'Otah pour commencer la saison.
Mais lorsque Jeff Otah sorti de nouveau du terrain suite à une nouvelle blessure au genou gauche lors de la semaine 7, Bell fut naturellement poussé au poste de RT starter dans une O-Line qui protégea le dernier First Pick de la Draft et qui créa des ouvertures pour l'une des attaques au sol les plus prolifiques de la ligue. "Lorsque je suis rentré sur le terrain, je devais avoir la mentalité d'un starter. Je devais aider le groupe semaine après semaine" a déclaré Bell. "C'est une grosse tache à remplir. Je savais que beaucoup de regards étaient braqués sur moi, je devais performer au plus haut niveau".
Pour ce faire, Byron Bell a glané autant d'information qu'il le pouvait du vétéran de huit saisons NFL Geoff Hangartner. Il a mentionné à plusieurs reprises le Guard starter des Panthers, qui joue à côté de lui, comme l'un des joueur qui l'avait le plus aidé l'an dernier.
De son coté, Geoff Hangartner a gardé l'humilité de déclarer qu'il n'était pas la seule  cause de la bonne saison de Bell, essayant simplement de communiquer avec lui comme n'importe quel autre joueur de ligne offensive. "Il n'a pas encore beaucoup joué dans cette ligue" a déclaré Hangartner. "Il a fait un excellent travail lorsqu'il a joué, mais il n'a pas encore beaucoup d'expérience. Donc je tente juste de lui faire partager un peu de mon expérience".


Cette expérience fut très pratique pour Bell lorsque les trois vétérans Geoff Hangartner, Ryan Kalil et Jordan brut prenait place sur le banc de touche au cours de cette pré-saison. Au cours des deux premiers matchs de pré-saison des Panthers, Bell et Silatolu ont été laissés sur le terrain pour ancrer la deuxième équipe de la O-Line et les chiffres suggèrent qu'ils l'ont pour le moment bien fait.
Durant la première mi-temps contre les Texans de Houston, la ligne offensive avait accordé trois sacks. Face aux Dolphins de Miami la semaine dernière, la ligne n'en a concédé aucun au cours de la première mi-temps.
Issu de la petite université de Midwestern State, Amini Silatolu n'avait jamais joué à la position de Guard avant que le staff des Panthers ne le sélectionne avec le 40e choix total en Avril dernier.
Il admet volontiers que le passage du poste de Left Tackle, où il fut élu deux fois All-Lone Star Conference, à celui de Guard avait été plus difficile que prévu il. Il s'attendait bien évidemment à ce que la transition soit compliquée, mais l'acclimatation de son jeu au niveau de la NFL s'est avérée un peu plus difficile qu'il ne l'avait prévu. "Il faut passer beaucoup de temps sur le terrain pour apprendre à passer le bon bloc et l'exécuter avec la bonne position" a t-il dit. "Il faut accumuler les jeux offensifs, car le Playbook est énorme".
"J'ai dû commencer par le bas car lorsque je suis arrivé, il y avait un tas de free-agents qui voulaient également mon poste, un poste ou je n'avais encore jamais joué. J'ai dû apprendre. C'était vraiment difficile au début".
Amini Silatolu a quand à lui remplacé le vétéran Travelle Wharton, que les Panthers avaient cuté en Mars dernier dans une démarche de réduction de la masse salariale. Wharton faisait partie l'an dernier d'une ligne offensive qui avait contribué à la première offense au nombre de yards au sol par tentative. Mais John Matsko a confiance en son rookie, en indiquant qu'il était de plus en plus à l'aise à son poste chaque jour d'entrainement et ses coéquipiers de Ligne Offensive de lignes le soutiennent aussi bien. "Il est arrivé ici avec une ardoise vierge sans avoir vraiment une grande compréhension du football NFL et de la façon de jouer techniquement ou schématiquement en ligne offensive: les différents jeux, les décrochements et la gestion des blitz" déclara Jordan Gross. "Je veux dire, il a joué à un niveau en dessous en NCAA, donc, ce fut un énorme saut pour lui. Mais aujourd'hui il va très bien. Dans la salle de réunion, il a compris tous les trucs que Coach Matsko lui demandais. Le Coach lui met la pression, mais il s'en sort très bien".
Byron Bell a indiqué, Silatolu, le reste de la ligne offensive et lui même, devront se mettre en mode "vérouillé", dans la salle de réunion où ils se préparent cette semaine pour affronter les Jets de New York et la terrible défense de Rex Ryan. Le Head Coach Ron Rivera espère pouvoir donner à ses starters offensifs pas moins de 45 jeux dimanche soir. Ce sera donc le plus grand défi de cette pré-saison pour les jeunes Byron Bell et Amini Silatolu, qui se disent fin prêts pour cela. "Ce sera un vrai bon test pour ces deux gars" a déclaré Rivera. "Il s'agit d'une défense multi-front de sorte qu'ils obtiendrons beaucoup de mecs différents à venir à eux. Ainsi, il sera très intéressant de voir comment ils gèrent cela".


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire