vendredi 8 mars 2013

Des fuites sur internet impliquent les Carolina Panthers.

Jerry Richardson, propriétaire et fondateur des Carolina Panthers

Moins d'une semaine après que le Gouverneur de l'Etat de Caroline du Nord ait déclaré ne pas avoir de solution financière pour le financement de la rénovation du BOA Stadium, des documents confidentiels sur les résultats comptables détaillés ont été divulgués hier sur le blog sportif deadspin.com . Ce rapport effectué par des vérificateurs indépendants d'un cabinet de Charlotte montre que les Panthers ont enregistré un bénéfice net d'exploitation de 112 millions de dollars sur la période de Mars 2010 à Mars 2012. La franchise de Jerry Richardson a enregistré un bénéfice net de 78,7 millions de dollars de mars 2010 à mars 2011 et de 33,3 millions de dollars l'année suivante malgré un record de 8 victoires et 24 défaites sur le plan sportif. Le document, un fichier PDF de 28 pages hébergées sur Deadspin.com, montre que chiffre d'affaire des Panthers a généré des profits grâce aux recettes des matchs à domicile, aux offres de télévision et de radio, aux abonnements vendus à l'année et aux droits perçus sur le Naming du stade et plus encore. Ces bénéfices d'exploitation ont été réduit de plus de la moitié sur la période 2011/12 en grande partie suite aux grosses dépenses réalisées sur certains Free Agent après le lock-out (Ryan Kalil, DeAngelo Williams, Charles Johnson...). Cette divulgation de documents hautement confidentiels embarrasse bel et bien la Franchise des Panthers, qui négocie actuellement avec la ville de Charlotte et l’État de Caroline du Nord pour bénéficier de subventions publique afin de lancer la rénovation du BOA Stadium, mais aussi la NFL qui est bien connu pour garder ses résultats financiers dans la confidence. Suite à cette divulgations des résultats des Panthers, une grande comparaison des profits des 31 autres équipes de la ligue sera sans doute mise en place et toute les extrapolations vont désormais être de mises. Sans réels dommages pour la Franchise des Panthers, le timing de cette fuite semble primordial, une semaine à peine après le refus publique de l'état de Caroline du Nord de subvenir aux besoins de l'équipe pour le grand chantier voulu par le propriétaire Jerry Richardson.

Voici le communiqué publié par l'organisation des Carolina Panthers hier soir suit à cette fuite:


L'histoire présenté par le site Deadspin présente une image incomplète de la rentabilité des Carolina Panthers. Ces chiffres offrent un instantané isolé de la situation financière de l'équipe durant une période inhabituelle due au lock-out qui frappa la NFL à cette période.

À l'époque, l'équipe avait pour stratégie de réduire ses dépenses en raison de l'incertitude due au lock out notamment grâce à un plan à long terme pour s'assurer que les meilleurs talents de l'équipe serait de retour une fois que la nouvelle convention collective serait conclue.

Le résultat réel de l'équipe et ses flux de trésorerie d'exploitation, avant même que les paiements fiscaux fédéraux et d'état aient été fait, était significativement inférieur au revenu comptable déclaré dans cette histoire. La réflexion la plus significative sur la rentabilité d'une entreprise est le flux de trésorerie. Les flux de trésorerie des Panthers ont fluctué avant impôts entre les chiffres de 26,7 M $ pour l'exercice 2011 et 39.8M $ pour l'exercice 2012.

Un examen détaillé des états financiers démontre bel et bien la difficulté d'être compétitif dans la NFL, avec notamment les joueurs à payer sous le salary cap et notre tentative d'ajouter le financement des travaux de rénovation de notre stade.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire