dimanche 30 juin 2013

Cam Newton inaugure son tournoi de Football.

Le Quarterback vedette des Carolina Panthers Cameron Newton a inauguré cette semaine le premier tournoi de Football à 7 contre 7 lancé par sa fondation pour les différents Lycéens de la région de Charlotte. 16 écoles différentes participaient à ce tournoi don Cam Newton fut le Head Coach. Voici les photos de ce tournoi:


















samedi 29 juin 2013

Le point sur les postes de Kick-Rreturners.

Lorsque Kealoha Pilares retourna un Kickoff pour un Touchdown contre les Lions en 2011, les fans avaient exprimé le grand espoir de voir le Receveur poursuivre cette tendance en 2012. Malheureusement pour eux, ce ne fut guère le cas et l'équipe de retour de coup de pied dans son ensemble ne fut pas vraiment au niveau tout au long de la saison. Le plus long retour de Kickoff pour un joueur des Panthers en 2012 fut de seulement 35 yards par Armanti Edwards. Hormis un autre retour de Joe Adams, personne d'autre ne pu dépasser les 30 yards sur toute la saison. Petit tour d'horizon sur ces positions si particulières qui peuvent faire basculer un match:


Kealoha Pilares


Pilares a passé la majeure partie de la saison 2012 sur la liste IR après s’être blessé à l'épaule lors de la victoire des Panthers contre les Redskins de Washington . Durant ses deux années en tant que KR, Pilares arbore une moyenne de 25,18 yards avec un seul TD. Cependant, au vue de la grande profondeur dont dispose les Panthers cette année à ce poste, sa place est loin d'être acquise dans le roster final. Son touchdown sur retour date d'il y a maintenant deux ans et si Pilares veut s'accrocher à sa place dans l'équipe, il va falloir montrer qu'il peut encore apporter dans ce domaine.

Chance de faire le Roster - 50%


Joe Adams


Rookie l'an dernier, Joe Adams a obtenu 9 chances de retourner les kickoffs en 2012 et alors que sa moyenne de 23,1 yards par retours semblait tout à fait acceptable, sa propension à perdre le cuir sur des fumbles n'a pas vraiment donné confiance au Coaching Staff. Adams n'a pas pu obtenir beaucoup d'action vers la fin de la saison et s'il veut rester dans le Roster final, il va devoir démontrer lors des Training Camps que ses soucis de ballons sont derrière lui désormais.

Chance de faire le Roster - 50%


Armanti Edwards


Armanti Edwards est le joueur le plus énigmatique de cette liste. Il semble que la moitié des Fans des Panthers apprécient sa contribution, tandis que l'autre moitié continue de regretter la décision de le sélectionner lors de la Draft 2010. Auteur du plus long retours des Panthers la saison dernière (35 yards), il a démontré de bonnes choses sur les retours (12 retours, 260 yards, 21,7 yds de moyenne). La question concernant Edwards est la suivante: Allons nous trouver oui ou non une réelle utilité pour le garder dans le Roster final? Pour le poste de KR, il possède autant de chance que Pilares ou Adamsl pour la dernière place, mais si il veut faire l'équipe, il va devoir montrer qu'il pourra également apporter un plus en Offense.

Chance de faire le Roster - 50%


Ted Ginn


Voici un aperçu de ce que Ted Ginn Jr. a réalisé lors de la dernière saison au poste de KR pour les Champion NFC, les San Francisco 49ers: 11 retours pour 253 yards et une moyenne de 23 yards. Alors que ses stats sur retours de Kickoffs sont presque égales à celles de Pilares et Adams, Ginn est probablement la seule certitude actuelle de l'équipe au poste de KR tant sa pointe de vitesse et son agilité dans ce domaine pourront être utile aux Panthers cette saison. Signé comme free-agent pour améliorer les équipes spéciales des Panthers, il serait désormais stupide de le couper à moins que les trois autres candidats ne réalisent des miracles lors du prochain TC. Il sera également le très grand favori pour remonter les retours de Punt cette saison.

Chance de faire le Roster - 95%

vendredi 28 juin 2013

Le Programme de cet été dévoilé pour les Panthers.



Les joueurs des Carolina Panthers connaitront la canicule de Spartanburg dans un peu moins d'un mois. Le Staff des Panthers ont dévoilé hier le programme des Training Camps de l'équipe qui débutera donc le jeudi 25 Juillet. L'équipe tiendra sa première séance d'entrainement le lendemain, le vendredi 26 juillet. Ces Training Camps se termineront ensuite le 13 août, alors que le traditionnel Fan Fest aura lieu au Bank of America Stadium le 3 août et que l'ouverture de la pré-saison se jouera à domicile contre les Bears de Chicago le 9 août. Le Coaching Staff aura la lourde tâche de réduire le Roster de 90 joueurs à 75 avant le 27 août, tandis que l'effectif final de 53 joueurs devra être annoncé avant le 31 août, avant le début officiel de la saison régulière qui débutera le 8 septembre à domicile contre les Seahawks de Seattle.

Le Programme:

- 25 juillet 2013: Arrivée des joueurs à Spartenburgh, le lieu du TC des Panthers
- 26 juillet 2013: Premier entrainement des TC
- 03 août 2013: Fan Fest au BOA Stadium
- 09 août 2013: Premier match de pré-saison contre les Bears
- 27 août 2013: Premier cut à 75 joueurs
- 31 août 2013: Cut final pour le Roster de 53 joueurs
- 08 septembre 2013: Premier match de saison régulière contre les Seahawks

jeudi 27 juin 2013

J.J Jansen, ou l'histoire d'un quasi-inconnu.



Le poste de Long Snapper est sans aucun doute le poste le plus méconnu de tout le Football. Pourtant primordial dans une équipe sur les actions de coups de pied, les acteurs évoluant à ce poste ne font parler d'eux seulement lorsque leurs erreurs font perdre des points à leur équipe. Présent depuis 4 saisons dans le roster des Panthers, JJ Jansen n'a pas connu un chemin tout tracé pour accéder à son rêve de jouer en NFL, passant du statut de "Walk on" à l'université (joueur recruté sans bourses universitaires" à celui de Rookie UDFA avant de poser enfin ses valises à Charlotte. Aujourd'hui, il est l'un des Leaders de l'escouade des équipes spéciales des Panthers. Évoluant à un poste auquel peu de Fans s’intéressent vraiment, Jeffrey Richard Jansen de son vrai patronyme comprend tout à fait que beaucoup de fans des Panthers ne connaissent même pas son nom. Durant les premières années de son enfance, Jansen a commencé par jouer au baseball comme Receveur et joueur de 1ere Base. Ce n'est qu'au cours de sa deuxième année au Collège préparatoire Brophy à Phoenix (sa ville natale), qu'il a débuté le football, lorsqu'on lui proposa le poste de long snapper dans l'équipe de son établissement. Le père de Jansen ayant lui aussi évolué à ce poste durant ses années de lycée, il persuada son fils d'accepter ce rôle fait pour lui. Aidé par un bras puissant formé lors de ses années de baseball, l'adaptation fut même assez rapide. Rapidement repéré par quatre Universités qui l'invitèrent à les rejoindre, c'est à Notre-Dame qu'il fit le choix de s'engager pour effectuer son cursus universitaire en tant que "Walk On" (les programmes NCAA américains ne disposent que d'un nombre limité de bourses sportives à offrir, c'est pour cette raison que presque aucunes bourses n'est offertes aux Kickers, Punters ou Long Snappers...). D'abord remplaçant lors de son année Freshman, il gagna le poste de titulaire définitivement lors de son année Sophomore pour ne plus la quitter. Pour ses débuts en NFL, J.J Jansen signa avec les Green Bay Packers en tant que rookie UDFA lors de la saison 2008. Une équipe des Packers pour laquelle il était censé être une solution à long terme au poste de Long Snapper. Convaincant lors des Training Camps, il remporta le poste de titulaire, mais une blessure au genou survenue dans le dernier Match de pré-saison mis fin à sa saison et à son expérience chez les Packers. "Cela a vraiment été très difficile" a déclaré en début de semaine le numéro 44 des Panthers. "C'était psychologiquement très difficile parce que j'avais gagné ma place dans cette équipe. Avant cela, j'avais connu sept ou huit ans de Football sans aucunes blessures. C'est vraiment survenu au pire moment". Alors prévenu par le Staff des Packers qu'il serait coupé si aucun Trade ne venait pour lui, J.J Jansen reçu un appel téléphonique de Marty Hurney, alors General Manager des Carolina Panthers, qui lui annonça que son équipe venait de l'acquérir en échange d'un tour de Draft conditionnel. "Je me souviens encore très bien de cet appel comme si c'était hier. Il représentait réellement une deuxième chance pour moi" a déclaré Jansen. "Ma femme et moi nous avons regardé ou se trouvait la Caroline du Nord et dès le lendemain, je prenait part aux premières séances d'entraînement de l'intersaison". Depuis, la Famille Jansen a trouvé sa place à Charlotte. D'un naturel très calme sur le terrain, il prend depuis 4 saisons une grande fierté dans la réussite de ses kickers. Une grande partie de son succès peut même être selon lui attribué à deux de ses anciens coéquipiers et désormais amis très proches: le légendaire John Kasay et l'ancien Punter des Panthers (2005-2011) Jason Baker. "Je pense que sans ces deux personnes, je ne serais peut être plus en NFL aujourd'hui" a déclaré Jansen. "Ils se sont occupés de moi lorsque je suis arrivé ici et ils m'ont permis d'apprendre les différentes compétences nécessaires afin de me transformer en un professionnel. J'aurais toujours une dette envers eux". Suite aux départs depuis de ces deux joueurs, J.J Jansen est devenu le membre le plus ancien de l'escouade des équipes spéciales des Panthers. "Évoluer sans eux, c'était une occasion pour moi de voir ce que je pouvais faire seul. Je suis en quelque sorte sorti de ma période d'apprentissage et d'une certaine façon, j'ai été propulsé au poste de leader au sein de notre groupe. J'ai eu beaucoup de plaisir à prendre cette tache, car je sentais que désormais, leurs paroles et leurs actions parlaient à travers moi". Le Staff de Caroline a depuis récompensé le travail de Jansen avec une prolongation de contrat portant sur quatre ans et 3,6 millions de $, lui donnant ainsi une sécurité de l'emploi que la plupart des Long Snapper de la ligue ne possèdent pas. Désormais dans sa cinquième année avec les Panthers, J.J Jansen et son épouse se sont définitivement installés à Charlotte avec leur enfant et son nouveau contrat devrait lui permettre de rester en ville au minimum jusqu'à la saison 2015. Réputé pour sa très grande éthique de travail, son approche du travail et son profil discret est également grandement apprécié par le Coaching Staff. "Il travaille tous les jours avec la meilleure des attitude" a déclaré le Coordinateur des équipes spéciales Richard Rodgers. "Il pense vraiment que son travail est le travail le plus important sur le terrain et cela lui permet de s'entrainer très dur tous les jours. Je pense que ses coéquipiers respectent vraiment le fait qu'il prend son travail très au sérieux". Pour leur propre bien, les Coachs des Panthers espèrent que les fans n'entendront pas le nom de Jansen au cours de la saison, car cela signifierait probablement une transmission manquée de sa part. Mais l'équipe sait à quel point ce joueur peu connu est important. "Chaque fois qu'il transmet la balle" indique Richard Rodgers.


mercredi 26 juin 2013

Colby Cameron peut il ejecter Jimmy Clausen?


La parenthèse Jimmy Clausen n'aura pas duré très longtemps du coté de la Caroline. Sélectionné au second tour de la Draft 2010 (en l'absence de premier tour...) à sa sortie de la prestigieuse université de Notre Dame, l'ancienne vedette lycéenne (considéré comme le Prospect n°1 du pays tout poste confondus en 2007 et alors comparé à Joe Namath) et Universitaire (Considéré peu avant la Draft comme un possible First Pick, 3722 yards à la passe, 28 TDs, seulement 4 interceptions et un rating de 161.42 lors de sa dernière année à South Bend), le Quarterback de désormais 25 ans n'aura eu qu'une seule véritable chance au sein de l'organisation des Panthers. Lancé dans l’arène lors de la terrible saison 2010 des Panthers (2-14, pire fiche de la ligue) en remplacement d'un Matt Moore complètement hors propos (55% de passes complétées, 5 TDs, 10 interceptions et 2 fumbles perdus), l'ancien Irish n'a pu faire mieux au cœur d'une équipe complètement dépassée cette année la. Catalogué aussitôt de "Bust" suite à des stats moribondes (52,5% de passes complétées, 3 TDs, 9 interceptions et 2 fumbles perdus lui aussi) et à l'arrivée en fanfare la saison suivante du First Pick Overall Cameron Newton, il n'a depuis plus touché un ballon en match officiel de saison régulière. Lancé sans doute trop tôt sur le terrain, pas du tout aidé par son Offense (problème de communication avec Steve Smith, sacké à 33 reprises en seulement 10 matchs comme starter), Jimmy Clausen reste au jour d'aujourd'hui un échec cuisant qui ne possède presque aucune valeur marchande en NFL. Dans l'optique de préparer l'après Clausen et surtout l'après Derek Anderson, le Staff des Panthers a rapidement fait signer quelques minutes après la fin de la Draft l'ancien Quarterback de l'université de Louisiana Tech Colby Cameron. Âgé de 23 ans, Cameron a connu une brillante carrière universitaire au sein d'une équipe des Bulldogs principalement tourné vers le jeu aérien (51.5 points marqués en moyenne par match, 1ere Offense du pays dans ce secteur et 350.8 yards aérien par match, 3e équipe du pays). Doté d'un gabarit de type "pocket passer" avec son 1m88 et ses 95 Kg, Colby Cameron a cumulé 4147 yards à 69% de complétions pour 31 Touchdowns et seulement 5 interceptions lors de son année Senior en 2012. Athlétique pour son poste, le jeune frère de Jordan Cameron, ancien TE de USC et désormais aux Browns de Cleveland, avait profité du Combine d'Indianapolis pour se faire remarquer grâce à d'excellents chronos sur 40 yards (4.78), 6 cones drill (6.98) et le 20 yards shuttle (4.28). 3 performances qui le plaçait dans le Top 3 à sa position. Cependant, la puissance de son bras jugée un peu trop "short" par les Scouts NFL et son jeu dans un système offensif NCAA assez simple et tourné vers les passes en premières intentions l’empêchèrent de voir son nom appelé lors de la dernière Draft NFL. En match, Colby Cameron ne commet que très peu d’erreurs et son jeu reste juste, même lorsqu'il subit la pression adverse. Doté d'un mouvement fluide, d'une excellents spirale et d'une bonne "Quick Release" (le fait que son mouvement de lancer soit très rapide), il peut profiter des prochains Training Camps des Panthers pour se faire une place de Back-up n°2, en attendant celle de n°1, derrière l'inamovible star Cameron Newton. Avec des salaires de 952 000$ et 840 000$ en 2013, Jimmy Clausen et Derek Anderson seront tous deux Free Agent l'année prochaine et tout porte à croire que cette saison soit leur dernières à Charlotte au sein de l'organisation des Panthers. Colby Cameron semble beaucoup plaire au Coordinateur Offensif Mike Schula qui voit en lui un remplaçant idéal à Cam Newton en cas de gros coup dur. A lui désormais de gagner sa place dès cet été dans le roster des Panths...



mardi 25 juin 2013

Le point au poste de Tight End.

Greg Olsen


Greg Olsen vient de connaître l'une de ses meilleures saisons NFL. Pour sa première année en Caroline en tant que TE n°1, Olsen a établi les meilleures marques de sa carrière en terme de réceptions (69), de yards (843) et de yards par réception (12.2). Olsen s'est avéré être l'une des cibles les plus fiables de Cam Newton et si il n'y avait pas eu certaines occasions manquées ici et là, il aurait pu marquer plus que ses 5 Touchdowns. Il semble aujourd'hui être très proche de sa première saison à plus de 1000 yards en réception et sa relation avec Cam Newton en nette progression rend plus que crédible cette possibilité. Greg Olsen est bien évidemment le Tight End starter des Panthers et un joueur très important sur et en dehors du terrain. Pour combler le tout, ses capacités de block ont pris encore plus d'importance lors de ces deux dernières saisons, en faisant un TE encore plus complet dans l'Offense des Panths. Bien que Brandon LaFell est actuellement le WR2 de l'équipe Olsen est certainement la seconde cible préférée de Cam Newton derrière Steve Smith et cela pourrait encore améliorer ses stats en 2013.

Chances de débuter au poste de Tight End: 100%



Ben Hartsock


Ben Hartsock revient d'une saison 2012 où il a été le deuxième TE de l'équipe derrière Greg Olsen. Beaucoup plus apprécié pour ses très grosses capacités de Blocks, il a tout de même démontré des éclairs sur ses réceptions avec seulement 2 réceptions pour 30 yards. À son crédit, Ben Hartsock aurait même probablement réussi a scorer un Touchdown si Cam Newton ne l'avait malheureusement pas manqué sur une passe toute faite dans la End Zone lors du premier match de la saison. Avec Ben Hartsock, la qualité et le travail est obtenu dans son domaine de registre. Il ne fera sans doute jamais sauter la feuille de stats, mais son rendement sera toujours excellent et son salaire ne posera jamais vraiment problème dans le salary cap de l'équipe (840 000$ cette saison, le minimum syndical pour un vétéran de son expérience). Il est actuellement la meilleure option de Block dans l'effectif des Panthers à ce poste. Cela étant dit, Hartsock possède une certaine capacité pour attraper la balle si nécessaire et il se pourrait que le nouveau Coordinateur Offensif Mike Schula tente quelques jeux en sa direction cette saison, histoire de profiter de ses bonnes mains et de brouiller les pistes pour les défenses adverses.

Chances de faire le roster: 90%


Richie Brockel


Lorsqu'ils pensent à Richie Brockel, les Fans des Panthers se souviennent avec émotion du fameux trick-play des Panthers qui avait conduit à un magnifique Touchdown face aux Texans de Houston en 2011. Après cette belle histoire, Brockel n'a pas réussi à imposer sa marque en terme de stats offensives en 2012 (zéro pointé), restant principalement ancré aux unités spéciales (3 plaquages). Brockel est répertorié dans le Roster des Panthers comme un TE, mais il peut également apporter une solution au poste de Fullback. Il offre une grande polyvalence, pouvant intervenir sur plusieurs position et apporter son coté "blue collar" à merveille. C'est un bloqueur solide avec une grande valeur sur les unités spéciales et beaucoup de fans le comparent à Brad Hoover. Toujours dans son rôle limité, Brockel devrait intervenir et faire au mieux cette saison pour aider l'équipe. Il a une réelle chance de se battre pour faire partie du Roster final de 53 joueurs, mais si un autre TE (Nelson Rosario ou Brandon Williams) réussit à tirer son épingle du jeu dans le domaine des réceptions lors des prochains Training Camps, les Panthers pourraient n'avoir seulement besoin que d'un seul TE-Bloqueur et cette place est verrouillée par Ben Hartsock.

Chances de faire le Roster: 60%


Nelson Rosario


Nelson Rosario est le véritable joker dans la bataille à cette position. Il est essentiellement un Wide Receiver placé en bout de ligne plutôt qu'un véritable Tight End, dans le même registre que Jared Cook, l'ancien Titans signé pour 35 M$ cette inter-saison. Avec le départ de Gary Barnidge, les Panthers sont à la recherche d'un second TE pouvant également apporter une menace en terme de réception derrière Greg Olsen. Rosario a passé toute l'année 2012 dans le Practice Squad des Panths, et il a attiré les éloges du Coaching Staff avec une certaine capacité de catch incroyable. Steve Smith lui même a applaudi Rosario pour ses "très gros catchs" lors des derniers mini-camp de l'équipe. Steve Smith n'a pas l'habitude de distribuer des louanges, en particulier pour les plus jeunes joueurs, c'est donc quelque chose qui ne doit pas tomber dans l'oreille d'un sourd. Grand mais léger à son arrivée en Caroline du Nord (1m96 et 105 Kg), Nelson Rosario a gagné quelques kilos de muscles (listé à 110 Kg sur le site des Panthers) et il a travaillé sa capacité de block afin de mettre toutes les chances de son coté cette saison. Avec les présences de Brockel, Hartsock, et Olsen dans l'effectif, Nelson Rosario a tout de même une grande chance de briller lors des TC, car seulement Greg Olsen est le seul véritable TE-Receveur actuellement. Dans la NFL d'aujourd'hui, de nombreuses équipes de haut vol possèdent au sein de leur Roster deux Tight End de gros calibre capables d'effectuer de nombreux catchs tout au long de la saison. Des équipes comme les Ravens (Dennis Pitta et Ed Dickson), les Patriots (Rob Gronkowski et Aaron Hernandez (jusqu'à quand?)), les Colts (Dwayne Allen et Coby Fleener), ou même les Bengals (Jermaine Gresham et Tyler Eifert) ont deux options et peuvent choisir de les utiliser simultanément sur le terrain. Un retour à ce type du duo (après celui formé par Greg Olsen et Jeremy Shockey il y a deux saisons) pourrait etre un facteur determinant pour la mise en place de l'Offense de Mike Schula cette saison. En résumé, Nelson Rosario sera l'un des joueurs des Panthers les plus surveillé lors des prochains Training Camps tant ses performances pourraient apporter en 2013 une aide très précieuse au système offensif des Panthers et à Cam Newton.

Chances de faire le Roster: 60% Chances de faire le Practice Squad: 100%


Brandon Williams


Brandon Williams possède la taille idéale et le profil pour un Tight End NFL (1m94 et 115 Kg). L'ancien Duck d'Oregon obtient la sa seconde chance de jouer au Football au plus haut niveau après avoir été diagnostiqué avec de graves soucis au dos qui ont été depuis réglé. Toutefois, le poste de TE sera relativement dense cet été lors du Training Camp des Panthers et comme dit plus haut, Nelson Rosario part actuellement avec une petite longueur d'avance. A moins de le voir prouver lors des entrainements qu'il peut apporter une réelle solution de réceptions, il devrait concourir principalement pour une place dans le Practice Squad dans un premier temps. Très apprécié du Coaching Staff depuis sa venue aux Mini-Camp Rookie le mois dernier, il sera tout de même bon de garder un oeil sur lui cet été.

Chances de faire le Roster: 10%  Chances de faire le pratique Squad: 60%

lundi 24 juin 2013

Nate Chandler pense pouvoir devenir un Tackle Offensif.



Avec le choix du Staff des Panthers de sélectionner deux Defensive-Tackle avec leurs deux premiers choix lors de la dernière Draft, le poste de DT est désormais plus que bien fourni. Actuellement, 4 joueurs (Sione Fua, Frank Kearse, Colin Cole et Linden Gaydosh) sont encore en compétition pour la ou les deux dernières places dans le Roster final à ce poste. De l'autre côté de la ligne, les choses sont un peu moins bien réglé, c'est pour cette raison que le Coaching Staff a prit la décision de faire changer de position Nate Chandler. Une occasion que le jeune joueur ne pouvait pas laisser passer. "Je leur ai dit que j'étais prêt à le faire parce que je me sentais à l'aise avec moi-même et avec les Coachs" a déclaré Chandler. "Ça a été une décision difficile pour moi, mais je sens que je vais y arriver. Le chemin est long pour changer de position, mais j'y ai déjà joué à l’université et mes techniques ne m'ont pas quittée". Très polyvalent, Nate Chandler avait en effet débuté sa carrière NCAA en jouant en ligne offensive et au poste de Tight End à UCLA avant de passer DT lors de son année junior. "Je suis habitué à passer d'une position à l'autre, mais le niveau NFL est vraiment un cran au dessus. C'est très différent." "Quand ils m'ont demandé ça, je n'ai pas été choqué" at-il ajouté. "J'ai juste vu cette demande comme une opportunité pour moi de me battre pour une position et faire une carrière NFL à celle-ci". Le changement de positions chez les professionnels est une mission très délicate, il suffit de le demander à Armanti Edwards, qui débute sa 4e saison de transition du poste de QB universitaire (2 titres nationaux en DII NCAA, 10392 par la passe et 4361 yards au sol sous les couleurs d'Appalachian State) à celui de WR NFL. Néanmoins, Nate Chandler possède au moins une certaine expérience en ligne offensive qui devrait l'aider cet été et le meilleur atout en sa faveur est la grande confiance que semble lui accorder le Coaching Staff des Panthers qui a choisit cette solution plutôt que de le couper purement et simplement. Sinon, pourquoi dépenser autant de temps et d'effort sur un simple UDFA? Les Panthers conservent généralement quatre Tackles Offensifs par saison et pour le moment, seulement deux de ces Tackles véritablement sont assurés d'obtenir leur place dans le Roster final de 53 joueurs: Jordan Gross et Byron Bell. Bruce Campbell et Patrick Brown ont encore beaucoup à prouver sur le terrain et les Panthers connaissent bien désormais les qualités et les faiblesses de Garry Williams. À 1m93 et 136 Kg, Chandler possède le physique et la force necessaire pour évoluer au poste de OT. Une décision audacieuse de la part du Coaching Staff des Panthers qui pourrait belle et bien s'avérer payante pour la rotation de la O-Line de Caroline.


dimanche 23 juin 2013

Premier point de vue sur la NFC South.

Atlanta Falcons


Après avoir obtenue une excellente fiche de 13-3 l'an dernier, les Falcons sont bien évidemment les favoris pour le titre de cette conférence NFC Sud. L'an dernier, leur talon d'Achille était leur adversaires de propre division, contre lesquels leurs 3 seules défaites sont survenues et ou ils étaient à seulement 3 points loin d'être également battus par les Panthers et les Bucs. Les Falcons 2013 vont maintenant essayer de prouver qu'ils peuvent être une équipe dominante au sein de cette division très ouverte. Nous connaissons les secteurs où ils se sont améliorées, mais nous allons parler de leurs faiblesses: Les Falcons n'ont pas su l'an dernier arrêter la course, ni rusher le Quarterback, terminant 29e pour les yards concédés au sol et 28e dans le nombre de sacks obtenus. Fait intéressant, ils n'ont amélioré aucun de ces deux domaines lors de l'inter-saison. Osi Umenyiora est pour le moment le seul renfort pour le pass-rush en remplacement de John Abramham, mais il ne pourra pas tout faire tout seul. Deux starters ont également été perdus dans la O-line d'Atlanta qui avait déjà beaucoup lutté pour protéger Matt Ryan contre la D-line de Caroline.


New Orleans Saints


Les Saints seront encore une fois cette saison en mesure de marquer des points à volonté grâce à leur excellente Offense, mais encore une fois leur capacité à rester en avance sur le tableau d'affichage dépendra en très grande partie de leur défense. Après avoir démarrer par un 0-4 l'an dernier, ils ont terminé leur saison en bien mauvaise posture par une lourde défaite face aux Panthers 38-44. Le retour cette saison de Sean Payton devrait les aider à démarrer beaucoup mieux, mais beaucoup de questions similaire à Atlanta restent et entourent leur défense. Les Saints ont eu la pire défense contre la course de toute la ligue l'année dernière et ils ont terminé à égalité au 25e rang au nombre de sacks obtenus. On peut se demander si l'énorme DT John Jenkins (160 Kg) sélectionné au 3e tour par les Saints pourra avoir un impact significatif et immédiat contre la course et le Staff n'a rien fait pour remédier à leur incapacité à sacker le QB averse. Coté Offense, il y aura une concurrence ouverte pour le poste plus qu'important et actuellement vacant de Left Tackle et beaucoup se demandent si Mark Ingram peut assurer l'équilibre offensive des Saints imaginé lors de sa sélection au premier tour en 2011.


Tampa Bay Buccaneers


Les Bucs sont la grosse énigme de cette division, de par une saison très compliquée l'année dernière. Après avoir vaincu les Panthers durant le premier match, ils ont perdu 3 rencontres d'affilée. Gagnant ensuite 4 matchs de rang, ils ont continué en perdant 5 rencontres consécutives avant de perdre 5 de leurs 6 derniers matchs, y compris un 41-0 encaissé face aux Saints en week 15 qui mettait définitivement fin à un espoir de playoffs. Cette équipe possède beaucoup d'étoiles à différentes positions, mais la plupart des analystes pensent que l'équipe ne pourra aller plus loin que les performances moyennes de Freeman ne le permettront. Les Bucs vont chercher à gagner via une défense étouffante et ils tenteront de faire peur aux Quarterbacks adverses par la seule présence de Darrelle Revis . Leur style de course puissant donnera probablement du mal aux Falcons et aux Saints, mais la D-Line renforcée de Caroline devrait être dans de bien meilleure disposition cette année avec l'aide de leurs deux nouveau DT rookie. En outre, tout en investissant de nombreux choix de Draft et beaucoup d'argent sur leur Backfield Défensif, les Bucs ont effectivement perdu leur meilleur pass-rusher (Michael Bennett et ses 9 sacks parti aux Seahawks) dans une D-Line qui a terminé 29e au nombre de sacks obtenus la saison dernière.



Carolina Panthers


L'équipe a prouvé l'an dernier qu'elle rivalisait bien avec leurs rivaux de division. Deux de leurs trois défaites survenus contre ces adversaires ont été abandonné sur un Big-Play en toute fin de match. Seules 3 équipes de la NFC ont marqué moins de points que les Panthers la saison dernière (Eagles, Rams et Cardinals). Acquérir une bien meilleure constance offensive sera l'objectif premier des Panthers cette saison. Cam Newton doit maintenant profiter de sa 3e année professionnelle pour assoir son aura sur le jeu des Panthers et ainsi faire briller son équipe au sein de la NFC Sud. En l'absence notables d'importants ajouts de personnel du coté de l'Offense, les Panthers espèrent qu'un jeu plus équilibré combiné avec des joueurs plus chevronnés donnera les résultats escomptés. Avec de grandes améliorations défensives, les Panthers ne dépendront désormais plus exclusivement du jeu extraordinaire de Cam pour gagner des matchs. La D-Line rebaptisée "Monster Inc." par Greg Hardy cherchera à terroriser les lignes offensives des Saints et des Falcons, les deux O-lines qui ont le plus lutté contre eux l'année dernière et qui paraissent en fait pire cette année. Le Linebacker de seconde année Luke Kuechly devrait lui aussi s'affirmer comme le véritable patron de la Défense des Panthers. Son rendement sera attendu avec une grande impatience par les Fans de Caroline. La nouvelle Défense des Panthers pourrait bien faire cette saison la différence sur le nombre de victoires de l'équipe. Avec 7 défaites par moins d'un seul Touchdown en 2012, les Panthers sont bel et bien une équipe qui pourrait facilement devenir "Hot" en NFL en 2013.

samedi 22 juin 2013

Colin Cole, le retour tant attendu.



Il y a maintenant trois mois, Colin Cole a appelé le Staff des Panthers afin de leur demandé s'ils avaient besoin d'un Nose Tackle vétéran dans leur Roster. "J'étais absolument convaincu de pouvoir les aider. Pour moi, c'était a peu près ma dernière chance de jouer en NFL" a déclaré cette semaine Cole, qui aura 33 ans lundi prochain. Toute l'importance de cet appel était la, si les Panthers rejetaient son offre, il aurait pu mettre un terme à sa carrière de footballeur. Maintenant, il se bat pour continuer l'aventure en Caroline. Le Head Coach Ron Rivera a indiqué à la presse que Cole avait aujourd’hui de très grande chances de faire partie de la rotation des Panthers pour cette saison 2013 au poste de Defensive Tackle. "J'ai du recevoir quelque chose comme 2.000 appels téléphoniques de ce type pour me proposer des joueurs à ce poste" explique Mark Koncz, le directeur du département "Scouting Professionnel" des Panthers. Suite à ces appels, les Panthers ont décidé de garder une liste d'environ 200 candidats qu'ils pourront appeler cette saison si les joueurs starters ou remplaçants venaient à se blessent. De son coté, Colin Cole était sur de pouvoir venir en aide à la Franchise de Caroline après avoir joué dans 84 matchs NFL, dont 34 en tant que titulaire. Vivant dans la banlieue de Charlotte, il a donc décidé en accord avec son agent d’appeler personnellement le Staff des Panthers. "Son agent a eu la bonne idée de lui dire de nous appeler directement" a déclaré Mark Koncz mercredi dernier. "Mais nous avions déjà un œil sur lui, il était sur notre radar. C'était ironique car nous allions aller vers lui et au final, c'est lui qui nous a tendu la main en premier". Colin Cole, 1m88, 150 Kg, un vétéran de 9 saisons NFL a grandi à Fort Lauderdale, en Floride et il a joué sa carrière NCAA aux sein des Hawkeyes d'Iowa. Non Drafté en 2003, il a fait partie du Practice Squad des Minnesota Vikings lors de son année Rookie avant d’intégrer le Roster des Green Bay Packers de 2004 à 2008. Après 5 bonnes saisons dans la rotation de Green Bay qui le vit cumuler 126 plaquages, 4 sacks et 1 fumble forcé en 57 rencontres dont 8 en tant que starter, il signa aux Seattle Seahawks comme Free Agent pour une durée de 5 ans et 21 millions de $. Titulaire dans Défense des Seahawks durant deux saisons, il contribua activement à l'une des meilleures Défense NFL contre la course avant de gravement se blesser à la cheville. Après avoir subit pas moins de quatre interventions chirurgicales sur la cheville, il fut coupé par la Franchise de Seattle juste avant le début de la saison 2011. Revenu en état de forme lors de l'inter-saison 2012, il ne trouva aucune équipe, ce qui l'obligea à passer sa seconde saison consécutive hors-Football. La suite n'est que pure logique de vie: sa femme étant native de Caroline du Sud et sa sœur vivant à Charlotte, la famille Cole a pensé que la "Queen City" serait un endroit parfait pour élever leurs deux jeunes enfants (un troisième est en cours). Désirant prouver au Staff qu'il avait totalement récupéré de sa blessure, Colin Cole a organisé en février dernier une séance d'entraînement privée avant de leur annoncer accepter de jouer pour le salaire minimum vétéran avec les Panthers (840 000$). "Il fera correctement son travail, j'en suis persuadé" a indiqué Koncz. "Nous espérons que cela se révélera être une belle histoire pour tout le monde". Son contrat ne lui fut proposé qu'après la nomination du nouveau General Manager Dave Gettleman, qui voyait également d'un très bon œil la venue de ce premier renfort. Durant ses deux années sans jouer, Colin Cole a passé du temps avec sa famille  et il a participé à deux programmes NFL pour les joueurs sans emplois à la recherche d'une première expérience du monde professionnel. Son inquiétude de ne pouvoir un jour refouler les terrains NFL ne l'a jamais quitté. "Il y a eu un certain nombre de moments où je ne savais vraiment plus quoi faire" a déclaré le n°91 des Panthers. "Je me sentais encore capable d'aider une équipe NFL. Je savais que je pouvais encore tout donner pour essayer d'aider une équipe à atteindre les Playoffs. J'ai tenté de montrer aux Coachs que j'avais encore du jus". Également coupé par les Chicago Bears en 1992 alors qu'il pensait encore pouvoir jouer une saison ou deux en NFL, Ron Rivera a indiqué très bien comprendre les raisons qui ont poussé Colin Cole à tout faire pour revenir sur le terrain d'entrainement. " Ces gars la nous dise "Donnez-moi encore une saison ou deux de plus et je serais prêt à prendre ma retraite". En attendant, ils vont jouer si fort et si dur que personne ne regrettera ce choix. Cette seconde chance est une grande source de motivation pour lui et pour nous" a déclaré Ron Rivera. "Durant mes premières années professionnelles, je ne prenais pas cela au sérieux, je ne donnais pas autant d'efforts à l'entrainement" a déclaré Cole. "Maintenant, je suis ici, dans cette grande équipe, en concurrence avec le top du top à mon poste et j'ai une chance de faire partie de cette organisation pour les années à venir. Je veux juste faire tout mon possible pour être mieux pour que tout le monde ait confiance en moi". "Vous savez quoi?" ajoute t'il, "Je suis plus heureux maintenant que je ne l'ai jamais été. Je suis un free agent non drafté, j'ai connu les practice squad, j'ai été coupé par des équipes à quelques reprises et j'ai réussi à jouer dans 84 matchs NFL. Cela a été difficile, mais je vais mettre tout ce que j'ai pour cette équipe".

vendredi 21 juin 2013

Les Photos des mini-camps.