mercredi 11 septembre 2013

Analyse poste par poste de la Week 1 des Panthers.


La première rencontre de cette saison régulière a rendu un verdict cruel pour les Fans des Panthers suite à une défaite sur le fil face aux Seattle Seahawks du Quarterback Russell Wilson. Analyse des prestations des Panthers, poste par poste:


QUARTERBACK - B


Très à l'aise en début de rencontre, Cameron Newton a perdu peu à peu de sa lucidité en cours de matchs, comme a pu en témoigner la fin de match hachée du N°1 des Panthers. Beaucoup moins sollicité au sol que lors de ses deux premières saisons, le joueur de 24 ans a muri et appris de ses erreurs et cela se ressent sur le terrain. Une rencontre propre et sans erreur pour Newton avec au final 0 interception et très peu de passes forcées comme cela pouvait être le cas encore l'année dernière.


RUNNING BACKS - C+


La blessure de Jonathan Stewart a fait ressurgir le souvenir de l'ancien DeAngelo Williams, lorsque celui portait le cuir 25 fois par match lors de ses premières saisons dans la ligue. Très sollicité, il a fait un excellent travail avec une moyenne de 4,8 yards en 16 portées et 3 réceptions. Disponible et utile, il n'a commis qu'une seule erreur, le fumble crucial en fin de match qui coute sans doute la victoire à son équipe.


RECEVEURS - C


L'inusable Steve Smith continue, à 34 ans, de faire son travail d'une façon plus que correcte et efficace. Cible plus que privilégiée de Cam Newton avec son comparse Greg Olsen, il a scoré le seul Touchdown de la partie des Panthers sur un tracé d’expérience en bord de End Zone. Très sollicité lui aussi, le Tight End Greg Olsen a commis quelques drops fâcheux, qui auraient pu favoriser l'Offense des Panthers à des moments clés. Derrière ces deux joueurs, c'est le calme plat tant aucun autre joueurs ne se démarque réellement sur le terrain. Il ne faut pas se leurrer, si Smitty performe toujours autant à 34 ans et après 12 saisons dans la ligue, c'est bel et bien parce que la relève derrière lui est quasi inexistante...


OFFENSIVE LINE - B


L'une des bonnes surprises de cette rencontre se situe au niveau de la Ligne Offensive, qui fut plus que décriée lors des matchs de pré-saison. Avec déjà plusieurs remaniements suite aux différentes blessures, les Fans ont craint le pire lorsque le Rght Guard titulaire Garry Williams a été évacué du terrain suite à une blessure au genou. Efficace sur le jeu au sol ou les brèches pour D-Will ont été correctes, la Ligne Offensive a également performer sur sa protection de passe ou Cam Newton a relativement été peu inquiété par le Front Four adverse. Du renfort devrait désormais arriver pour palier l'absence de Garry Williams pour le reste de la saison, espérons que cette bonne performance en appelle d'autre cette saison pour cette escouade.


DEFENSIVE LINE - A


Cette escouade mérite amplement cette très belle note tant la pression a été exercé sur Russell Wilson tout au long de cette partie. Le virevoltant Quarterback des Seahawks s'en est souvent sorti suite à d'incroyables mouvements de jambes dont lui seul à le secret, mais le Front Four des Panthers a bataillé toute la rencontre avec la Ligne Offensive de Seattle et les duels furent très souvent remportés en faveur des Panthers. Le DE Charles Johnson a rappeller à tout le monde son importance en réalisant une action de très grande classe ou il sacka Wilson avant de lui arracher le ballon puis de le récupérer. De son coté, le DT rookie Star Lotulelei a fait preuve de toute son importance dans le système défensif des Panthers. Très souvent en prises à deux, il a monopolisé les Linemens Offensifs adverses, tout en réalisant 4 plaquages et quelques pressions sur Russell Wilson.


LINEBACKERS B


Grandement aidé par le très gros travail des Linemens Défensifs, les Linebackers des Panthers ont très bien couverts leur partie de terrain en limitant notamment le Running Back Marshawn Lynch à seulement 43 yards au sol (en 17 portées). Excellent contre la course ou ils donnèrent l'impression d'être partout sur le terrain, ils ont parfois bien aidé les Defensive Backs sur certaines couvertures aérienne ou sur des plaquages punitions qui ont marqué les receveurs adverses. Même lorsque les jeux offensifs des Seahawks duraient suite aux nombreuses improvisations de Russell Wilson, les Linenabackers des Panthers sont restés en place tout en restant efficaces.


DEFENSIVE BACKS - D


N’ayons pas peur des mots, les Defensive Backs des Panthers, à l'instar de quelques exceptions, ont été en dessous de leur niveau sur cette rencontre. Friable lorsque les jeux offensifs duraient dans le temps, ils ont souvent concédés des réceptions aux receveurs adverses alors que la pression de la D-Line était énorme et que Russell Wilson lançait sa balle en total déséquilibre. Utile dans la boite pour venir aider contre le jeu de course, les deux Safetys Charles Godfrey et Quintin Mikelle n'ont cependant pas vraiment aidé leurs Cornerbacks contre le jeu aérien. Pourtant à deux sur le Receveur Jermaine Kearse, Godfrey et Josh Thomas ont permis la réception plus que décisive de 43 yards dans la En-Zone sur un simple tracé en profondeur. Face à un Quarterback si mobile, la faiblesse des lignes arrière des Panthers s'est faite cruellement ressentir...


SPECIAL TEAM - D


Si les Kickers des Panthers ont réalisé une rencontre correcte, l'escouade des Special Team fut terriblement pénalisée par trois actions qui coutèrent très cher aux Panthers. Tout d'abord, le CB Josh Thomas redonna le ballon aux Seahawks en touchant le ballon sur un block presque inutile sur un Fair Catch demandé, puis le RB Armond Smith, gardé dans le Roster cette saison au détriment de Tauren Poole, commit deux fois coup sur coup la même pénalité complètement inutile sur les propres punts des Panthers. Inadmissible à ce niveau de jeu pour un joueur spécialiste de ce genre d'action, ces pénalités ont grandement handicapé les Panthers sur ces phases de jeu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire