mardi 12 novembre 2013

Carolina Panthers 10 - 9 San Francisco 49ers.

Carolina Panthers 10 - 9 San Francisco 49ers


Défenses sous haute tension.




Cette rencontre entre deux prétendants directs aux prochains Playoffs a accouché d'un duel ultra défensif tout au long de la partie. Avec seulement 19 points inscrits des deux cotés, les Panthers se fraient un chemin à San Francisco afin d'apparaitre comme des outsiders sérieux cette saison.


A San Francisco, les 49ers et leur terrible jeu au sol sont tombés sur un mur en ne cumulant que 105 yards dans ce secteur. Laissé seul suite à la déconvenue au sol et à la blessure rapide du Tight End Vernon Davis, le Quarterback Colin Kaepernick n'a pas su lui non plus trouver ses cibles dans la profondeur. Face à une grosse pression défensive illustrée par 6 sacks dimanche, le QB des Niners a été touché, frappé tout au long de la partie par une Ligne Défensive ou les individualités ont prit le pas sur la ligne offensive des Niners. Avec seulement 91 yards par les airs et 45 yards totaux au cours de toute la seconde mi-temps, l'équipe du Head Coach Jim Harbaugh a été incapable d’inquiéter des Panthers qui maitrisaient parfaitement leur sujet défensif ce weekend. La Défense a quand à elle fait son travail en gênant considérablement le Quarterback Cameron Newton, l'empêchant de mettre en place son attaque aérienne et en stoppant le 2e Running Game de la ligue à 111 yards. Malheureusement, la Secondary a laissé quelques first downs importants en fin de rencontre et le Touchdown encaissé sur une course de 27 yards de DeAngelo Williams aura été le véritable tournant du match dans cette rencontre ultra défensive ou seul ce TD aura été marqué. A noter toutefois la tres grosses performance du Linebacker Ahmad Brooks qui avec 5 plaquages et pas moins de 3 sacks a porté son total à 7 unités cette saison.



Du coté des Panthers, l'équipe de Ron Rivera peut largement savourer une victoire qui les propulse directement à la 6e place de la ligue, en excellente position pour accrocher une place en Playoffs qui leur échappent depuis 2008. Malgré le manque de rendement offensif, le Quarterback Cameron Newton a semblé serein et calme derrière sa ligne offensive lorsque la pression défensive étouffait ce match en fin de partie. Le Running Game, si performant depuis le début de la saison, a lui aussi fait face à une très grosse ligne défensive des 49ers, mais le retour du RB Jonathan Stewart a enfin permit de profiter de trois coureurs toujours frais et dispo en cours de rencontre. Le vétéran DeAngelo Williams a permis au siens sur une course de 27 yards, de remonter au score alors que San Francisco avait profité de la première mi temps pour scorer ses trois seuls Field Goals de la rencontre. Même si certains Receveurs se sont montré à leur avantage tels que Steve Smith ou Brandon LaFell, ces deux joueurs ont surtout profité de la fin de rencontre afin de glaner des first down importants pour permettre au Kicker Graham Gano de rentrer le field goal décisif de 53 yards après avoir manqué auparavant le premier FG de sa saison. Comme depuis le début de la saison, la défense des Panthers a fait une très forte impression en stoppant toutes les tentatives des 49ers en seconde mi-temps, obligeant ses adversaires du jour à ne gagner que 45 Yards après la pause sans jamais réussir à venir inquiéter les Panthers dans leur camp.Efficace contre la course, cette défense a profité de l'absence de Vernon Davis pour imposer une énorme pression sur le QB Colin Kaepernick. Avec 6 sacks, 1 fumble forcé et 1 interception, cette escouade défensive a su provoquer des big plays au moment opportuns afin de permettre à son offense de venir gagner la rencontre dans le dernier quart temps. Toujours à la baguette, le Middle Linebacker Luke Kuechly, 11 plaquages et 1 sack dimanche, a su s'appuyer sur une Secondary qui prends de plus en plus confiance en elle et qui a su limiter l'attaque a aérienne des Niners à seulement 91 yards. A noter l’excellent travail de la Ligne défensive qui avec pas moins de  4 sacks a su prendre l'ascendant sur la ligne offensive adverse lors des moments cruciaux.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire