jeudi 11 septembre 2014

Jerry Richardson prend fermement position contre les violences domestiques.


Dans le sillage de la suspension du désormais ex-Running Back des Baltimore Ravens Ray Rice et le jugement rendu à l'encontre du Defensive End Greg Hardy dans le même type d'affaire, le propriétaire des Carolina Panthers Jerry Richardson a déclaré en larme dans un communiqué mercredi soir qu'il s'opposait plus que fermement contre la violence domestique. Mis à l'honneur mercredi soir à Charlotte en tant que bénéficiaire d'un Prix Echo contre l'indifférence, Mr Jerry Richardson a ému la salle avec un discours plus que poignant. Le même jour, le DE des Panthers avait été dispensé d'entrainement afin d'assister à un rendez vous en compagnie de son avocat pour préparer son appel en justice (Qui devrait être rendu le 17 novembre prochain). Très touché par ses propos, Jerry Richardson a employé des mots très fort afin de s'opposer à ces démêlés malheureusement bien trop nombreux dans le monde de la NFL. "Lorsqu'il s'agit de la violence domestique, ma position n'est surtout pas l'indifférence. Je suis fermement contre la violence domestique, pure et simple" a déclaré Jerry Richardson. "A ceux qui suggèrent que nous avons été trop lents à réagir, je vous demande de considérer le fait de ne pas être trop prompt à juger. Au cours des 20 ans d'existence de cette Franchise, nous avons travaillé très dur pour construire une organisation ou l'intégrité reste le maitre mot". Mr Richardson n'a cependant durant son discours, jamais mentionné le nom de Greg Hardy. Le Staff des Panthers a déjà indiqué à de nombreuses reprises qu'ils aidera la NFL à prendre n'importe quelle sanction disciplinaire à l'encontre de Greg Hardy.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire