vendredi 12 février 2016

Kony Ealy, l'avenir des Panthers...


Véritable terreur défensive sous les couleurs de l'Université du Missouri (43 plaquages dont 15 pour pertes et 9,5 sacks lors de sa derniere saison NCAA), le DE Kony Ealy était attendu par bon nombres d'experts au 1er tour de la Draft  2014. Selectionné au 60e rang par les Panthers, le natif de Morganton en Caroline du Nord était heureux de pouvoir faire ses preuves dans son état natal. Placé dans la rotation etoffée de la Ligne Défensive des Panthers durant sa saison rookie (15 rencontres, toutes comme remplaçant, pour 12 plaquages, 4 sacks et 3 fumbles forcés) Kony Ealy a su profiter des blessures de Charles Johnson cette saison pour démontrer son énorme potentiel (15 rencontres dont 9 en tant que starter pour 32 plaquages, 5 sacks, 2 passes déviées et 1 fumble forcé) avant de véritablement exploser à la face du monde NFL lors du dernier SuperBowl. Auteur d'un record avec pas moins de 3 sacks (a égalité avec Reggie White et Darnell Dockett), il a également intercepté Peyton Manning et provoqué un fumble qu'il a lui même recouvert. Une prestation qui lui aurait valu le titre de MVP du SuperBowl si les Panthers avaient remporté le titre, réalisée en seulement 23 snaps défensif. "C'est rageant, ca craint. Personne n'aime perdre un SuperBowl" a réagit l'un des rares Héros des Panthers après la rencontre. "Je sais que rien n'arrive sans raisons, mon heure va venir dans cette équipe. Désormais, je ne fais suivre que cet homme, Coach Rivera. Je vais prendre ces semaines de congés pour me reposer la tête et le corps, mais nous serons de retour dans cette position la saison prochaine, il n'y a aucun doutes dans mon ésprit. Avec les joueurs, notre alchimie, nos différents leaders et les Coachs que nous avons, il n'y a aucune raisons pour que nous revenions pas à ce niveau". Avec les futurs remaniements au sein même de la Défense des Panthers (cuts ou contrats revus à la baisse pour Jared Allen, Charles Johnson, Roman Harper...) nul doute désormais que Ealy prenne toute la plave qui lui revient au sein de cette escouade.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire