dimanche 15 mai 2016

Le remplaçant de Mike Tolbert est il déjà connu?


Le Fullback Mike Tolbert, si important dans le systéme offensif des Carolina Panthers, a signé au printemps dernier un contrat de deux saisons, mais à 30 ans le Cube ne rajeunit pas et le staff cherche deja un jeune joueur capable de tenir le multi role de l'ancien Charger. Issu de l'université de Marshal,  ou ses courses plein centre et ses chocs devastateurs lui ont valu le doux surnom de "RockHead", Devon Johnson a confirmé lors du Mini Camp Rookie des Panths qu'il avait toute ses chances pour obtenir une place au sein du Roster pour cette saison. Étincelant il y a deux saisons ou ses 1700 yds et 17 TDs l'ont placé parmis les meilleurs RBs du pays, c'est pourtant par l'intermédiaire de ses monstrueux blocks devastateurs que Johnson s'est fait connaitre par les Fans. "Lors de mon année freshman, j'ai effectué un tres gros block sur un autre joueur et il est resté KO sur le sol. Le lendemain tout les coachs m'appellaient RockHead. Ce surnom est resté depuis". Malgrés ce surnom plus que flatteur pour un joueur évoluant au poste de Fullback, c'est surtout la polyvalence de Johnson, recruté tout d'abord comme Tight End, qui a plu au Coaching Staff. "C'est un joueur hybride, il est dans la même veine que Mike (Tolbert). Il peut jouer Half Back, il peut jouer Fullback, il peut jouer Tight End, il peut jouer écarté sur les cotés, il peut évoluer un peu partout sur le terrain et cela peut etre vraiment tres interessant pour notre Offense. Il nous apporte une polyvalence que nous aimons beaucoup, c'est un gars qui peut etre la pour bloquer et proteger notre Quarterback, tout en pouvant catcher le cuir ou courir avec l'action d'apres." a déclarè Ron Rivera à propos de celui qui fut limité à seulement 7 rencontres en 2015 suite à des blessures à l'épaule, au dos et à la cheville. Chronométré à 4,6 sec lors de son 40yds couru au Pro Day de Marshal, le bulldozer (1m85 et 108 Kg) sait que la franchise de Caroline recherche un back up à Mike Tolbert depuis la libération de Richie Brockel en novembre dernier. "Si je réussit à garder ma vitesse et ma puissance, je sais que je peux aider cette équipe" et tant que son surnom reste d'actualité, Devon Johnson peut réellement esperer une place dans les 53 pour cette saison 2016.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire